Les années 60 ont été une décennie décisive dans l’histoire de la mode. C’est à cette période que les designers osent repenser le vêtement et la manière dont il se conjugue au féminin. La maison italienne Bottega Veneta n’échappe pas à cet esprit nouveau qui secoue le monde et a su en faire une partie intégrante de son ADN.

La force de l’artisanat italien

Vicence, 1966. Michele Taddei et Renzo Zengiaro sont entrepreneurs et souhaitent ouvrir, en Vénétie, un atelier spécialisé dans les accessoires en cuir. Déjà à l’époque, la botte de l’Europe est réputée pour sa production de cuir et son tannage de haute qualité. Et c’est ce sur quoi parient les deux amis lorsqu’ils lancent Bottega Veneta, un nom court, accrocheur, qui signifie “atelier italien”.

Très vite, le savoir-faire de leurs artisans acquiert une réputation qui dépasse les frontières et la maison se fait un nom. Quatre ans après son lancement, dans les années 70, Bottega Veneta continue à intriguer de part et d’autre de l’Occident.






Source: Lire L’Article Complet