Michael J. Fox, qui a rendu public son combat contre la maladie de Parkinson en 1998, a fait de déchirantes confidences au magazine People. L’acteur est apparu plus vulnérable que jamais.

L’acteur d’une génération s’est engagé dans une longue bataille contre la maladie. En 1998, Michael J. Fox a brisé le silence qui entourait son état de santé et a révélé qu’il se battait contre la maladie de Parkinson. Celle-ci affecte sa mémorisation de textes qui est très importante dans son métier d’acteur… C’est en 1991 que cette maladie dégénérative à long terme du système nerveux central lui a été détectée, mais ça n’a pas pour autant mis fin à sa carrière puisque l’acteur de Retour vers le futur a tourné dans Spin City ou même dans The Good Wife.

Ma mémoire à court terme n’est plus“, a confié l’acteur de 59 ans au magazine People, confirmant au passage qu’il n’était pas seulement en proie à des tremblements et des problèmes articulaires. “J’ai toujours eu grande facilité à mémoriser mes textes mais dernièrement, j’ai connu des situations extrêmes. J’avais deux rôles avec beaucoup de textes et j’ai eu du mal,” a-t-il déclaré au média américain.

L’écriture comme remède

Michael J. Fox a malheureusement assuré qu’il avait parfois des problèmes d’élocutions et que pour passer outre ces soucis, il criait. Cette technique lui permettant d’améliorer sa diction. Enfin, l’acteur qui s’est essayé à la musique avec Coldplay a confié qu’il s’était mis à l’écriture. “Je ne joue pas bien de la guitare. Je n’excelle pas dans le dessin. Je danse mal. Et la comédie m’est de plus en plus difficile. Il me reste l’écriture, et heureusement, j’aime vraiment ça“, a-t-il lancé. Ca tombe bien car sa quatrième autobiographie, No Time Like the Future, sortira le 17 novembre.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet