Au micro de M Radio, samedi 5 juin, Linda Hardy s’est confiée sur sa courte expérience au côté de Thierry Ardisson dans Tout le monde en parle, en 1999. “Je n’ai pas eu la place que j’étais venue chercher”, a-t-elle déclaré.

Thierry Ardisson

Linda Hardy

Fin 1991, Linda Hardy était élue Miss France 1992. Un titre qui lui a ouvert beaucoup de portes, notamment celles du cinéma. En 1999, elle fait sa première apparition sur grand écran dans Recto/Verso, de Jean-Marc Longval, avec Smaïn. Et pour faire la promotion du long-métrage, elle a été invitée sur le plateau de Tout le monde en parle, émission présentée par Thierry Ardisson. “Ça s’est super bien passé, Thierry m’a évidemment posé des questions un peu trash, mais je ne me suis pas laissée démonter, je rigolais et je pense que ça lui a beaucoup plu”, s’est souvenue la reine de beauté au micro de M Radio, dans l’émission Ravie de vous rencontrer, présentée par Sophie Davant, samedi 5 juin.

Résultat : elle a été contactée pour co-animer le programme avec l’homme en noir.Laurent Ruquier, qui était co-animateur, partait sur une autre chaîne, alors Thierry était à la recherche de quelqu’un pour le remplacer. J’ai reçu un coup de fil de Catherine Barma (la productrice de l’émission, ndlr) qui m’a proposé d’être animatrice aux côtés de Thierry.”  Une proposition qu’elle a acceptée.

“Je n’ai pas eu la place que j’étais venue chercher”

Mais Linda Hardy a vite déchanté. “J’ai beaucoup travaillé pour être à la hauteur à côté de Thierry, ce qui n’est pas simple. Je n’ai pas eu la place que j’étais venue chercher, a-t-elle confié à Sophie Davant. Elle a notamment été déçue de voir qu’elle était énormément coupée au montage. “À un moment, je me suis dit que si c’était pour faire la potiche ou le porte-manteau, j’allais continuer à être mannequin. Ma priorité était d’être heureuse, à partir du moment où mon bien-être est remis en question, ça ne m’intéresse pas.” Elle a donc quitté l’émission. “Évidemment, comme personne ne faisait ça, Thierry m’en a voulu”, a confié Linda Hardy, qui n’a cependant aucun regret.

Source: Lire L’Article Complet