Propulsée un peu plus sur le devant de la scène depuis le Megxit, Kate Middleton prend sa revanche sur ses détracteurs à en croire l’avis de l’historienne Sarah Gristwood, récemment interrogée par Vanity Fair.

A propos de


  1. Kate Middleton


  2. Meghan Markle

Une force tranquille chez les Windsor. Dix ans après avoir rejoint la famille royale d’Angleterre, Kate Middleton rayonne et s’impose comme l’un des plus grands espoirs de la monarchie. “Waity Kaity” a enfin cédé sa place à une future reine inflexible, notamment à la suite du Megxit qui lui a permis de prendre plus que jamais ses marques sur le devant de la scène. “Je parie que ses pires détracteurs lui font les plus grandes courbettes, a récemment glissé l’historienne Sarah Gristwood au magazine américain Vanity Fair.

Confiante depuis le départ des Sussex pour l’outre-Atlantique, protégée coûte que coûte par son époux et dotée de toutes les qualités requises chez les plus grands souverains (elle est connue pour privilégier l’union de la Firme en faisant abstraction de ses rancœurs personnelles), la duchesse de Cambridge symbolise un renouveau. “Elle est la personne qui jouera un grand rôle dans le remodelage en cours de la monarchie”, insiste ainsi Sarah Gristwood. Kate Middleton brille de mille feux à Kensington. Si bien que certains ne peuvent s’empêcher de remarquer cette prise de confiance. “Elle est très à l’aise dans son rôle royal et son rôle familial, renchérit donc un assistant du palais.

Un atout majeur

Il est désormais flagrant que Kate Middleton est l’atout idéal de la Couronne. À l’occasion des obsèques du prince Philip, une dernière chance pour lui d’adresser ses adieux à son grand-père, le prince Harry a rapidement plié bagage en Californie pour se rendre au Royaume-Uni. Des retrouvailles anticipées avec le prince William, avec qui l’entente est au plus mal depuis plusieurs mois. Prête à tout pour faire primer les liens du sang, Kate Middleton s’est imposée entre les deux frères telle une médiatrice, s’inspirant du modèle du duc d’Édimbourg, lui-même connu pour avoir remis la monarchie au pas à plusieurs reprises. Réconciliatrice et femme de caractère, loin de la jeune élève timorée de l’université Saint Andrew’s qu’elle a été, la duchesse de Cambridge est “l’arme secrète” de la royauté.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet