En donnant naissance à une fille, Lilibet Diana, Meghan Markle a en quelque sorte exaucé le rêve de Diana. L’ex-épouse du prince Charles, maman de William et Harry, aurait tant aimé avoir une petite fille.

Cela faisait plusieurs semaines que l’on présageait l’heureux événement : ce vendredi 4 juin, Meghan Markle a accouché de son second enfant. L’actrice américaine et le prince Harry ont accueilli une petite fille, Lilibet Diana Mountbatten-Windsor, nommée en hommage à Elizabeth II (son surnom) et à Lady Diana. La princesse des cœurs, disparue tragiquement sous le pont de l’Alma en 1997, a donné naissance à deux garçons, les princes William et Harry, nés de son union avec le prince Charles. Si Lady Di aimait plus que tout ses deux enfants, elle a toujours rêvé d’avoir une fille, rappelle Ingrid Seward, experte en royauté, dans les colonnes du Daily Mail.

D’une certaine manière, Meghan Markle a réalisé ce rêve, en donnant elle-même une petite sœur à son aîné, Archie (2 ans). D’après Ingrid Seward, fine connaisseuse de la monarchie britannique, la princesse Diana aurait “adoré” sa petite-fille, la princesse Charlotte, fille de Kate et William. À défaut d’avoir eu une fille, la mère d’Harry aurait sans aucun doute chéri la petite “Lili”, née en parfaite santé au Santa Barbara Cottage Hospital. “La dernière fois que j’ai vu Diana, peu de temps avant sa mort en 1997, elle a révélé qu’elle désirait ardemment une fille”, a fait savoir la spécialiste des têtes couronnées, persuadée que Diana aurait eu d’autres enfants si sa vie n’avait pas pris fin “si brutalement”.

Un rêve d’enfant avec son dernier amour

Séparée du prince Charles, Diana s’était éprise dès 1995 d’un autre homme, Hasnat Khan, un chirurgien pakistanais dont elle a été follement amoureuse pendant deux ans. “Elle voulait vraiment l’épouser, même si cela signifiait d’aller vivre au Pakistan, relatait Jemina Khan, grande amie de la princesse, auprès de Vanity Fair en 2013. D’après cette longue enquête, la princesse de Galles a rapidement évoqué son désir de se marier et d’avoir une fille, étant déjà mère deux garçons. Malheureusement, leur union n’était pas destinée : frileux de vivre sa vie sous le feu des projecteurs, le médecin n’était pas aussi emballé que sa douce par cette idée de mariage. À l’été 1997, la princesse éconduite s’était rapprochée de Dodi Al-Fayed, fils du milliardaire égyptien Mohammed Al-Fayed, aux côtés de qui elle a perdu la vie dans un accident de la route.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : ALPHA AGENCY / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet