Canal+ n’aurait pas apprécié que certains de ses journalistes pigistes signent la pétition en soutien à l’éviction de Sébastien Thoen fin 2020…

Il est peu de dire que la caricature avait été fraîchement accueillie par Canal+. En novembre 2020, Sébastien Thoen s’illustrait pour Winamax dans une parodie de “L’Heure des Pros”, l’émission diffusée sur CNEWS et animée par Pascal Praud. Pour ce sketch, le chroniqueur dans le “Canal Sports Club” campait Lionel Messiha, caricature de Jean Messiha, ancien membre du Rassemblement National et très souvent présent dans “L’Heure des Pros”. Aux côtés de Julien Cazarre et de Thomas Séraphine, la joyeuse bande détournaient sur un ton acerbe l’émission phare de CNEWS, chaîne qui fait partie du groupe Canal.

À lire également

Stéphane Guy viré à son tour par Canal+ après s’être opposé publiquement au licenciement de Sébastien Thoen par la chaîne

Seulement voilà, la chaîne cryptée n’a guère goûté à ce trait d’humour et a donc décidé d’évincer Sébastien Thoen de ses antennes. Une décision lourde pour celui qui était également présentateur du “Journal du hard” depuis septembre 2014. Suite à ce renvoi, une pétition avait été lancée pour soutenir Sébastien Thoen face à ce qui peut s’apparenter à une injustice.

À lire également

Géraldine Maillet regrette l’attitude de TPMP après le licenciement de Sébastien Thoen par Canal+

Mais là encore, il faut croire que Canal+ peut se montrer particulièrement rancunier. En effet, comme le rapporte le site “Les Jours”, trois journalistes pigistes du service des sports de Canal+ ont été évincés par leur direction en début de semaine. Ils faisaient partie des 150 collaborateurs et journalistes, dont 48 avaient préféré garder l’anonymat, ayant co-signé un communiqué de la Société des journalistes de Canal+ en faveur de la liberté d’expression. “Nous revendiquons le droit d’exercer nos métiers sans craindre d’être licencié, écarté, inquiété si ce que nous disons, écrivons, déplaît à notre direction“, avançait le communiqué sorti en décembre.

L.T

Source: Lire L’Article Complet