Alors que cela fait un an que la crise liée au Covid-19 affecte le monde, un intime d’Emmanuel Macron remet en cause les choix que le président a faits pour gérer son évolution en France.

A propos de

  1. Emmanuel Macron

  2. Jean-François Delfraissy

Les mesures et autres restrictions prises par le gouvernement depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19 font jaser de toutes parts. Cela fait déjà un an que le monde est paralysé à cause de la pandémie. À l’occasion de ce triste anniversaire, Le Point a dévoilé une enquête, ce mercredi 17 février, sur la manière dont Emmanuel Macron a géré l’arrivée ainsi que la progression du coronavirus en France. Comme l’indiquent nos confrères, un intime notamment est persuadé que le président de la République “a fait d’énormes conneries de com’ au début”.

Afin de réagir au mieux à la crise, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a clamé publiquement et à plusieurs reprises que “sous chaque décision, il y a une blouse blanche”. Une façon de faire comprendre aux Français que les médecins ont plus que jamais une importance capitale vis-à-vis des choix faits en politique, alors qu’il craignait plus que tout l’évolution des courbes indiquant le nombre de décès dus au Covid-19. Nos confrères estiment que le président de la République, de son côté, “se constitue malgré lui prisonnier des sachants”. En effet, l’Elysée a décidé de mettre en place, dès le 11 mars dernier, un Conseil scientifique, présidé par le médecin Jean-François Delfraissy, spécialiste de l’immunologie. “On aurait décidé de tout, tout seuls, on était morts”, assurent les membres du gouvernement.

Une santé “confiée à des scientifiques”

Un vieil ami en rupture de ban pour sa part, pointe du doigt la façon dont Emmanuel Macron a tenté de répliquer face à la crise sanitaire et économique. “Il ne savait pas ce qu’il devait faire, alors il a donné tous les pouvoirs à Jean-François Delfraissy. Les politiques ont fait de la médecine et les médecins de la politique. Le général de Gaulle aurait dit : ‘La santé est une chose trop sérieuse pour être confiée à des scientifiques’”, affirme-t-il. Le moins que l’on puisse dire est qu’Emmanuel Macron est loin d’avoir mis tout le monde d’accord avec sa gestion de la crise…

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Jacques Witt/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet