Vous l’avez bien compris en regardant la saison 1 : Mask Singer est l’une des émissions les plus compliquées à réaliser. Tout simplement parce que la production doit prendre un nombre considérable de mesures pour garder secret le nom des personnalités déguisées. Ce casse-tête s’est transformé en cauchemar pour la production quand la pandémie a éclaté. On vous explique tout dans La Télé en questions !

Nous sommes en mars 2020, la vie est belle et la production de la deuxième saison de Mask Singer est dans sa dernière ligne droite. Et là, paf : Covid ! Non seulement le tournage a été reporté, mais en plus, alors que le casting de l’émission de Camille Combal était presque finalisé, quelques vedettes ont été contraintes d’annuler leur participation. Et on parle tout de même de 4 à 5 stars sur 14… Le hic, c’est que les costumes sont faits sur mesure, qu’ils demandent 300 à 400 heures de travail chacun, qu’ils coûtent la bagatelle de 25 000 à 42 000 euros et que les costumiers ont dû travailler de chez eux… Bref, vous visualisez le problème. TF1 et la production se sont même dit qu’elles, je cite, “n’allaient pas y arriver.

  • François Fillon : les nouvelles peu rassurantes sur son épouse Penelope

    Télé Loisirs

  • François Fillon défend sa femme Penelope : "Son salaire était parfaitement justifié"

    Télé Loisirs

  • Carla Bruni réagit avec humour à l'apparition surprise de Nicolas Sarkozy à la télé italienne !

    Télé Loisirs

  • TPMP : Benjamin Castaldi dévoile ses (gros) salaires !

    Télé Loisirs

  • Elie Semoun bouleversé face à Olivier Véran en racontant le décès de son père

    Télé Loisirs

  • Pierre Billon, très ami avec Johnny Hallyday craque sur le plateau de William à midi

    Télé Loisirs

  • Fabrice Luchini : De ses débuts à aujourd'hui, il a bien changé

    Télé Loisirs

  • La Révolution (Netflix) : comment les décors de la série ont-ils été reconstitués ?

    Télé Loisirs

  • Reboot de Charmed : intrigues, casting, date de sortie… toutes les infos sur la série

    Télé Loisirs

  • Vous avez la parole : Léa Salamé hausse le ton face à Bernard-Henri Lévy en monologue, "là, on va couper !"

    Télé Loisirs

  • Léa Salamé et Thomas Sotto annoncent que Jean-Luc Mélenchon a refusé de débattre avec Olivier Véran, le député les traite de "menteurs"

    Télé Loisirs

  • François Hollande : le paparazzi qui l'a photographié avec Julie Gayet fait une incroyable révélation

    Télé Loisirs

  • Amir révèle une anecdote insolite sur son casting pour The Voice

    Télé Loisirs


  • François Fillon : les nouvelles peu rassurantes sur son épouse Penelope
    François Fillon : les nouvelles peu rassurantes sur son épouse Penelope


    Télé Loisirs


  • François Fillon défend sa femme Penelope : "Son salaire était parfaitement justifié"
    François Fillon défend sa femme Penelope : "Son salaire était parfaitement justifié"


    Télé Loisirs


  • Carla Bruni réagit avec humour à l'apparition surprise de Nicolas Sarkozy à la télé italienne !
    Carla Bruni réagit avec humour à l'apparition surprise de Nicolas Sarkozy à la télé italienne !


    Télé Loisirs

VIDÉO SUIVANTE

Un tournage sous haute surveillance

Tenez, le choix de la star internationale par exemple. Allez trouver quelqu’un qui était en capacité de pouvoir voyager alors que la plupart des frontières étaient fermées… Mais fin juillet, bonne nouvelle, le retard est rattrapé. Place aux tournages à raison de deux jours par semaine pendant un mois. Sur place : six référents covid, 60 bornes de gel hydroalcoolique et un ménage fait toute la journée sur le plateau. En tout, la crise sanitaire a obligé la production à employer 30 salariés supplémentaires par jour (au même titre que le tournage du Meilleur Pâtissier de M6).

Quatre juré protégés

Au niveau des quatre enquêteurs-stars (Kev Adams, Jarry, Anggun, et Alessandra Sublet) que vous voyez à l’antenne, sachez qu’ils ont été testés durant le tournage. Oui, ils ont eu droit à leur petite tige dans le nez ! Hors caméras, le seul endroit où ils pouvaient se rendre était leur loge. Et en plateau, vous remarquerez qu’ils sont placés en hauteur et donc isolés du public.

Un public… sans masque !

Je vous vois d’ailleurs venir : pourquoi ce public apparaît-il sans masque ? Ça peut surprendre, mais il faut savoir que la production a fait venir des groupes de 8 à 10 personnes de gens qui se connaissaient. Elle n’a donc pas mélangé d’inconnus. La jauge a néanmoins été réduite par rapport à l’an passé. Résultat : aucune contamination pendant le tournage ! Chapeau !

Source: Lire L’Article Complet