Selon “L’Obs”, un violent accrochage a eu lieu samedi, lors d’une Université citoyenne organisée par des gilets jaunes, entre Francis Lalanne et une équipe de l’émission “Quotidien”. Des coups auraient d’ailleurs été portés par le chanteur sur le cameraman. Un incident sur lequel est revenu “Quotidien” ce lundi soir sur TMC en dévoilant les images en intégralité.

Avignon accueillait le week-end dernier une Université citoyenne réunissant des gilets jaunes pour évoquer des sujets liés à la démocratie ou encore à l’écologie. Samedi après-midi, le public présent à cet événement avait rendez-vous pour une conférence sur le thème « France pays des droits de… ? ». Mais ce débat a été interrompu par un violent accrochage survenu quelques mètres plus loin et impliquant Francis Lalanne ainsi qu’une équipe de Quotidien menée par le journaliste Paul Larrouturou.

Selon le Nouvel Obs qui révèle les faits, le journaliste, son preneur de son et son cadreur auraient été pris à partie par le chanteur qui n’aurait pas supporté les questions qui lui étaient posées. Jusqu’à s’en prendre physiquement à l’un des membres de l’équipe. « Monsieur Lalanne, vous avez agressé physiquement mon caméraman, vous lui avez mis une droite, ce n’est pas normal ! », aurait ainsi lancé Paul Larrouturou cité par L’Obs. « Je vous avais demandé de baisser votre caméra et vous continuez à filmer. Sache que ce que vous faites là c’est de la violence ! », aurait répliqué Francis Lalanne en niant avoir frappé le cadreur.

À lire également

“Je vous propose de commettre un délit” : Francis Lalanne, en roue libre et sans masque à Nice, suscite l’indignation (VIDEO)

Galerie: 10 choses à savoir absolument sur Nagui (Oh My Mag)

Ne se sentant plus en sécurité, l’équipe de l’émission de TMC aurait plié bagages alors que Francis Lalanne demandait à des personnes présentes de s’assurer que les images tournées par Quotidien avaient bien été effacées. « Il m’a frappé ! Pourtant j’en ai connu dans mon métier des situations compliquées, mais là… Il était déchaîné ! », aurait confié choqué le cadreur de TMC alors que le geste de Francis Lalanne aurait provoqué la consternation des autres participants de cette Université citoyenne, certains accusant le chanteur de décrédibiliser leur mouvement.

Interrogé par le Nouvel Obs, Francis Lalanne a confirmé avoir craqué parce qu’il n’a pas supporté d’avoir été coupé par le journaliste alors qu’il était en pleine conversation avec quelqu’un. « Je suis poli, je réponds. Mais il me parle de “l’appel au meurtre de Bigard sur Agnès Buzyn” ! Je lui ai dit d’apprendre le langage Bigard et qu’il ne faut pas compter sur moi pour dire du mal de Bigard, qui est un ami ! Je n’aime pas cette émission, je ne veux pas que mon image soit souillée dedans. Je lui demande d’arrêter de me filmer, il ne le fait pas ! Il continue de filmer ! A un moment donné mon sang n’a fait qu’un tour, je me suis levé pour lui demander d’effacer les images. »

Ce lundi soir, Paul Larrouturou est revenu sur cette altercation dans Quotidien. L’occasion de dévoiler les images de son interview de 5 minutes de Francis Lalanne mais surtout le moment où tout bascule lorsqu’il pose la question problématique sur Jean-Marie Bigard. Accusant le journaliste de « manipulation » et affirmant ne pas aimer la manière dont « il présente les choses », Francis Lalanne lance qu’il ne va plus répondre aux questions. Il décide même « d’interdire à Quotidien d’utiliser ces images » qui ont finalement été diffusées en intégralité ce lundi soir sur TMC (une émission à revoir en replay). L’occasion pour le journaliste de dévoiler les blessures consécutives à ce coup et la suite que l’émission donnera à cette affaire.

“Ne me touchez pas monsieur !”

Francis Lalanne se lève et se dirige vers notre caméraman ⬇️#Quotidien pic.twitter.com/HYTMXkFMqv

Clara Kolodny

Source: Lire L’Article Complet