Depuis ce matin 9h01, le troisième chapitre d’À tous les garçons que j’ai aimés, est disponible sur Netflix et voici notre verdict de ce film romantique et adorable du streamer. 

Lorsque nous avons quitté pour la dernière fois les adolescents Lara Jean Song Covey (Lana Condor) et Peter Kavinsky (Noah Centineo), le couple au cœur de l’une des plus charmantes histoire d’amour de Netflix avait surmonté (encore un autre) malentendu qui aurait pu être fatal pour leur relation. Mais que s’est-il passé dans ce troisième et dernier chapitre d’À tous les garçons que j’ai aimés ? Cet ultime opus nous a offert plus de douceur que son prédécesseur, avec un léger coup de pouce dans les préoccupations des adultes. Ils se sont préparés à affronter leur plus grande épreuve de toutes: l’université. Le choix de la faculté était au coeur des préoccupations et Lara Jean a fait face à de terribles dilemmes, dès que son rêve s’est écroulé sous ses yeux. Non elle n’a pas été acceptée à l’université de Stanford et tous ses plans avec Peter sont tombés à l’eau.

Intitulé “To All the Boys: Always and Forever” dans sa version originale, ce film Netflix nous a fait voyager. L’intrigue s’est ouverte sur un voyage en famille à Séoul, en Corée, et nous a immédiatement plongés dans le bain. Lara Jean et Peter étaient séparés par la distance… et pourtant, ils ont relevé ce “petit” défi d’éloignement. Lara Jean s’est soudainement retrouvée ouverte à toutes sortes d’expériences, et bien que Peter n’ait jamais été loin de son esprit, elle ne pouvait pas nier qu’elle s’amusait. Après l’épreuve de Stanford, cet adorable couple s’est raccroché à une autre option, que Lara Jean aille à Berkeley, qui ne se trouvait qu’à une heure de route de Stanford… Cependant, après un voyage scolaire dans la Grosse Pomme, l’héroïne est tombée littéralement amoureuse de New-York, et ses plans ont une nouvelle fois changé.

Alors qu’elle a appris qu’elle avait été acceptée à NYU, Lara Jean s’est retrouvée perdue, mais a finalement décidé d’aller y étudier… même si cette université se trouvait à des milliers de kilomètres de celle de son boyfriend. Ce choix n’a, au départ, pas été accepté par Peter qui après le bal de promo a décidé de rompre avec sa chérie. Leur rupture aura, heureusement, été de courte durée et Peter s’est excusé de la manière la plus mignonne qui soit. Juste avant d’avoir succombé à la tentation pour une nuit romantique inoubliable, ils ont tous deux signés un nouveau contrat. Même s’ils sont séparés par la distance pendant quatre ans, ils passeront le reste de leur vie ensemble. La trilogie s’est donc terminée par une fin ouverte mais heureuse où Lara Jean et Peter ont finalement choisi l’amour sans mettre de côté leur rêve. L’une des autres forces d’À tous les garçons que j’ai aimés est l’approfondissement du lien familial Covey. La famille de Lara Jean est tout aussi importante et intéressante que sa vie romantique. Les scénaristes ont relevé le défi d’embrasser les clichés avec honnêteté et esprit.

Source: Lire L’Article Complet