Découvrez notre interview exclusive avec le chanteur Moha K ! 

Il y a peu, on a rencontré le groupe Cats On Trees pour parler de leur nouveau single “Please please please” et de l’écriture de leur prochain album. Et aujourd’hui, on a pu discuter avec le jeune chanteur Moha K qui a cartonné avec son tube “Vroum vroum”. À seulement 19 ans, l’artiste cumule déjà plus de 80 millions de vues de ses clips postés sur YouTube. Un succès porté par les réseaux sociaux et sur lequel il est revenu pour nous. Mais ce n’est pas tout ! Moha K s’est aussi confié sur l’écriture de chanson “Vroum vroum”, son premier album Dernier souffle, sa collaboration avec Marwa Loud… C’est à découvrir juste ici ! Et sinon, on a également interviewé le chanteur colombien Sebastian Yatra qui nous a parlé de sa collab avec les Jonas Brothers, sa tournée avec Ricky Martin et Enrique Iglesias et sur son tube “Pareja del año”...

melty : Salut Moha ! Tu peux nous parler un peu de ton parcours ?

Moha K (chanteur) : La musique c’est un truc que j’ai toujours kiffé, depuis que je suis tout petit. À partir de 17 ans j’ai commencé à écrire mon premier texte, je l’ai montré à un de mes potes et il m’a encouragé à poster une série de freestyle sur Youtube. Pendant un an, j’ai publié chaque semaine un nouveau freestyles et je crois c’était au mois de mars 2020, j’ai envoyé un freestyle qui s’appelle “Elle” sur Instagram qui a fait deux millions de vues ! Je me rappelle, j’avais gagné 200 000 abonnés en une semaine, c’est fou ! Puis j’ai signé dans un label, j’ai balancé plusieurs clips qui ont bien marchés et puis on arrive au mois de mars 2021 et c’est là que j’ai envoyé “Vroum vroum”.

melty : Tu as effectivement fait le buzz avec “Vroum vroum”. Qu’est-ce qui t’as inspiré pour cette chanson ?

Moha K : Ce morceau c’est comme si je racontais un scénario qui m’était arrivé parce que c’est vraiment un truc qui m’est déjà arrivé (rires). Un jour, j’étais posé chez moi, j’ai entendu l’instru et dans ma tête ça a directement fait “Vroum vroum” tout seul. Au niveau de l’écriture, je voulais vraiment écrire ce qui m’était arrivé comme un court-métrage mais en chanson. J’ai rajouté des petits trucs, des petits détails un peu comme dans un film quoi !

melty : Tu as sorti il y a quelques semaines ton premier album, Dernier souffle. Tu peux nous en parler ?

Moha K : C’est un album qui était même pas prévu de base. Ça fait plus d’un an que je bosse au studio donc j’avais beaucoup de sons, genre des anciens sons et je me suis dit : “Tiens faudrait que je m’en débarrasse à un moment donné” (rires). J’avais trop de sons du coup je me suis dit que j’allais faire plaisir à mes fans et sortir un album. Du coup j’ai pris 15 morceaux que j’avais déjà enregistrés il y a un moment, et voilà ! Faut pas sauter des étapes, c’est très important. C’est important pour moi que mes fans voient mon évolution. Donc là je sors mes anciens sons et les nouveaux sortiront prochainement aussi, t’as capté (rires).

melty : Quels sont les thèmes qui t’ont inspiré pour l’écriture ?

Moha K : Y a pas mal de sons “love” parce que c’est ce que ma base fan kiffe le plus chez moi. Ils aiment bien ce côté loveur on dirait. Et puis un peu de tout aussi ! Il y a de la joie, de la tristesse, y a la fête, le soleil… Y a tout ! Mais je suis pas du tout un loveur en vrai ! Moi c’est coeur noir à fond (rires). Dans ma vraie vie je suis pas un loveur mais dans ma tête je peux en être un. Je sais parler aux femmes sur mes sons mais sinon en vrai je suis très timide (rires).

Une publication partagée par Moha K ???????????????????????????????????????????????????????????????????? (@moha_kaid)

melty : C’est lequel ton morceau préféré ?

Moha K : Alors il y a “J’étais là” et “Dernier souffle” aussi. “J’étais là” parce que c’est un très spécial, c’est un guitare-voix et c’est un son très sincère. Et “Dernier souffle” parce que c’est comme un hommage que j’ai rendu à mes parents.

melty : Tu as sorti le même jour le clip de “J’fais du sale”. Comment s’est passé l’enregistrement du clip ?

Moha K : C’était archi lourd et archi drôle ! Quand on m’a cassé la bouteille sur la tête, j’ai eu un peu mal quand même ! Parce que normalement c’est une bouteille en sucre, mais j’ai vraiment eu mal (rires). On en avait qu’une, du coup on n’avait pas répété avant ou quoi.

melty : Tu as collaboré avec Marwa Loud sur le morceau “Bimbo”. C’était comment de travailler avec elle ?

Moha K : On m’avait demandé si j’étais chaud pour poser sur son morceau, on m’a fait écouter un extrait d’abord et j’ai kiffé direct. Ça s’est fait vraiment à la dernière minute. J’ai posé avec elle, dans son studio et on a clippé direct. Le tournage c’était marrant. J’ai une anecdote, avec Marwa la scène où on est au restaurant et à ce moment-là je sais pas ce qui m’a pris, mais je me suis tapé une énorme barre. J’ai dit : “On m’a habillé comme un Turc”, je sais pas pourquoi c’est sorti tout seul et on s’est tapé un énorme fou rire (rires). Ça a bien duré 30 minutes, à chaque fois on regardait la caméra et on rigolait (rires).

melty : Avec quel artiste tu rêverais de collaborer ?

Moha K : Bruno Mars ! C’est un phénomène ce mec !

Source: Lire L’Article Complet