Dans un entretien accordé à nos consœurs de Femme Actuelle, l’avocate de Cédric Jubillar a évoqué le témoignage d’un témoin qui dit avoir aperçu un homme courant "affolé" près du domicile des Jubillar le soir de la disparition de Delphine.

L’affaire Jubillar n’en finit plus de connaître des rebondissements… Alors que Cédric Jubillar, le principal suspect dans la disparition de son épouse Delphine a été incarcéré le 18 juin 2021, l’étau continue de se resserrer sur l’artisan peintre. Si ce dernier clame son innocence depuis de longs mois, beaucoup voient en lui le coupable idéal. À l’occasion de sa remise de liberté formulée le mercredi 25 août 2021, Maître Emmanuelle Franck, l’avocate du prévenu, a accordé un entretien à nos consœurs de Femme actuelle.

Ainsi, l’avocate a évoqué une puisque sur les gendarmes n’ont pas surgissement creusé et prise au sérieux selon elle. La juriste a en effet explique que le soir de la disparition “deux témoins ont vu, vers 7 heures du matin, un homme qui courrait de manière affolée vers son véhicule, moteur tournant, à quelques kilomètres du domicile des Jubillar”. Un homme non identifié qui ne peut pas être Cédric Jubillar dans la mesure où ce dernier était avec les gendarmes au même moment.

Dans la même interview, Maître Emmanuelle Franck a également évoqué “le témoignage d’un chauffeur de taxi qui a vu, à 6 heures du matin, une femme marcher seule sur le bas-côté de la route, avec une tenue vestimentaire qui pourrait correspondre à celle que portait Delphine ce soir-là”… Autant de témoignages menant à des pistes qui devraient être davantage creusées par les enquêteurs selon la juriste.

Lisa Ziane

À voir aussi : 

Source: Lire L’Article Complet