Malgré un contexte sanitaire encore difficile en Asie du sud-est, la Thaïlande a décidé de réouvrir ses frontières en concentrant le tourisme international sur l’île de Phuket.

Dès le 1er juillet, les visiteurs vaccinés en provenance de pays à faible risque pourront se rendre à Phuket sans devoir effectuer une quarantaine. Cependant, des garanties seront exigées aux touristes à leur arrivé à l’aéroport de Phuket : les voyageurs devront être complètement vaccinés (deux doses), produire un test PCR négatif à leur arrivée, ainsi qu’un autre test le cinquième jour de leur visite, le tout à leurs frais. En Thaïlande, le test PCR coûte une centaine d’euros.

Des mesures ont été prévues pour permettre aux touristes de découvrir le reste du pays sous certaines conditions. Les visiteurs doivent rester au minimum sept jours sur l’île avec une totale liberté de circulation. Une fois ces sept jours passés, ils peuvent se rendre dans le reste du pays, dont Bangkok. Les voyageurs qui voudraient se rendre directement dans une autre région thaïlandaise doivent, outre la présentation d’un test PCR négatif à leur arrivée sur le sol thaïlandais, respecter une quarantaine de 14 jours.

Suite à ces annonces, des compagnies aériennes ont décidé de rouvrir des lignes directes avec l’aéroport international de Phuket. Thai Airways proposera un départ par semaine au départ de Copenhague, Francfort, Londres et Paris. Qatar Airways proposera dès le 1er juillet quatre vols hebdomadaires vers Phuket au départ de Doha. Emirates avait déjà rouvert sa ligne sur Phuket durant l’hiver. Et l’on sait également que KLM va pour la première fois desservir Phuket dès cet hiver.

Ce plan intitulé “Phuket Sandbox” par les autorité est un premier pas vers la réouverture des frontières d’une pays dont l’économie est largement tournée vers le tourisme. En 2019, près de 40 millions d’étrangers avaient passé un séjour en Thaïlande et le secteur touristiques représentait 12% du PIB. La sortie de crise est donc une priorité pour le gouvernement thaïlandais qui espère, grâce à ce plan, attirer à nouveaux les voyageurs étrangers encore privés de nombreuses destinations. Cependant, le secteur touristique pourrait ne pas revenir à la normale avant 2026, a estimé le Conseil national du développement économique et social.

A lire aussi :

⋙ La Thaïlande va lancer un nouveau visa pour attirer les nomades numériques

⋙ La Thaïlande propose aux touristes de passer leur quarantaine… sur un yacht !

⋙ Beckham, Mickey, Superman… En Thaïlande, le bouddhisme autorise toutes les fantaisies

Source: Lire L’Article Complet