On le sait : dès la rentrée, les élèves testés positifs à la Covid-19 devront s’isoler. Or, les parents vaccinés ne sont plus considérés comme cas contact : ils ne sont pas tenus de s’isoler et doivent continuer à travailler. Contrairement aux parents non vaccinés, ils ne pourront donc pas bénéficier d’un arrêt de travail pour garder leurs enfants à la maison en cas de fermeture de leur classe.

Restez informée

Le 2 septembre sera marqué par la rentrée scolaire. Face à la recrudescence de l’épidémie, un protocole sanitaire a été mis en place dans les écoles. Dispositif à quatre niveaux, port du masque, non brassage des élèves… Autant de règles qui visent à limiter la propagation du virus dans les établissements scolaires.

Parmi les mesures mises en place à la rentrée, on retrouve aussi la fermeture des classes pour une durée de sept jours dès le premier cas de Covid-19. Dans ce cas de figure, les parents seront amenés à garder leurs enfants à la maison, car les cours se poursuivront à distance.

Un problème se pose alors pour certains parents d’enfants testés positifs à la Covid-19 : ceux qui ont reçu le vaccin anti-Covid-19 ne pourront pas bénéficier d’un arrêt de travail, contrairement aux parents non vaccinés, comme l’a souligné LCI.

Covid-19 à l’école : une différence de traitement entre les parents vaccinés et non vaccinés

“Si votre schéma vaccinal est complet et si vous n’êtes pas immunodéprimé, vous n’avez pas obligation de vous isoler” lorsque vous êtes en contact avec une personne positive à la Covid-19, peut-on lire sur le site de l’Assurance maladie. Un parent d’élève totalement vacciné dont l’enfant est testé positif à la Covid-19 peut donc poursuivre son activité professionnelle normalement s’il est testé négatif.

A contrario, un parent d’élève non vacciné dont l’enfant a contracté le coronavirus est considéré comme cas contact. Il est donc tenu de s’isoler et ne peut donc pas se rendre sur son lieu de travail. Mais ce n’est pas tout : “Si vous êtes cas contact à risque, vous pouvez demander un arrêt de travail de 7 jours (…) notamment lorsque vous ne pouvez pas télétravailler”, précise l’Assurance maladie.

Les parents vaccinés d’enfants positifs à la Covid-19 devront donc continuer à travailler et ne pourront pas garder leurs enfants à la maison, contrairement aux parents vaccinés, qui pourront télétravailler ou bénéficier d’un arrêt de travail.

Les fédérations de parents d’élèves regrettent que les vaccinés soient “sanctionnés”

Une réalité qui “pose vraiment problème, car ce cas de figure va se poser des milliers de fois”, a souligné sur LCI Hubert Salaun, porte-parole de la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public (PEEP). Les fédérations de parents d’élèves pointent donc du doigt cette différence de traitement. “On ne peut pas sanctionner les parents vaccinés alors qu’ils ont joué le jeu”, a ajouté Hubert Salaun.

Le gouvernement a cependant indiqué à LCI qu’aucun dispositif n’a pour l’heure été prévu pour venir à bout de ce problème. “Nous allons demander au ministre de l’Éducation une solution pour ces parents, faire en sorte qu’ils puissent tous, y compris les vaccinés, être indemnisés pour garder leurs enfants”, a indiqué Hubert Salaun.

A lire aussi :

⋙ Protocole sanitaire : à quoi va ressembler la rentrée scolaire de vos enfants ? Les précisions de Jean-Michel Blanquer

⋙ Rentrée scolaire : pourrez-vous accompagner vos enfants jusqu’à leur classe cette année ?

⋙ Rentrée scolaire : les enfants pourront-ils se faire vacciner à l’école ?

Source: Lire L’Article Complet