Mi-juillet 2020, un cas autochtone de dengue a été détecté dans l’Hérault, sur la commune de Cessenon-sur-Orb. L’agence régionale de santé (ARS) Occitanie et “plusieurs mairies de la région mènent d’ores et déjà des campagnes de sensibilisation pour lutter contre la prolifération du moustique [tigre] “, rapporte le Midi Libre. Et de préciser : “Un plan national de santé publique (PSNP) ciblé contre le moustique tigre a d’ailleurs été lancé au début de l’année dans les départements de : l’Ariège, l’Aude, le Gard, la Haute-Garonne, la Lozère, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales.”

La dengue est une maladie virale transmise à l’Homme via une piqûre de moustique tigre (genre Aedes albopictus) porteur de l’un des quatre virus responsables de la dengue. Elle touche les personnes de tous âges et sévit dans de nombreux pays à travers le monde, notamment dans les territoires d’Outre-mer. 

Comment se transmet la dengue ? 

Le moustique tigre n’est pas porteur du virus de la dengue en lui-même. Il ne peut le transmettre que s’il a, auparavant, piqué une personne déjà infectée. Il n’y a pas de contamination d’humain à humain.

La maladie s’attrape toute l’année, mais la période de la saison des pluies, entre juin et novembre, correspond habituellement à une phase de prolifération maximale. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime qu’environ 50 à 100 millions de personnes sont infectées dans le monde chaque année.

La majorité des cas sont sans complications, mais il faut être vigilant car la maladie peut évoluer vers des formes sévères.

Quels sont les symptômes de la dengue ?

Les symptômes, qui apparaissent généralement dans les 3 à 14 jours (4 à 7 jours en moyenne) après la piqûre par le moustique, correspondent à ceux de la grippe. Consultez directement votre médecin si vous ressentez une forte fièvre, des maux de tête, des courbatures et une grande sensation de fatigue.

“La forme sévère (ou dengue grave) peut survenir dans moins de 5% à 1 % des cas symptomatiques. Elle est caractérisée par une augmentation de la perméabilité vasculaire pouvant conduire à un choc et des hémorragies pouvant mettre en jeu le pronostic vital”, détaille Santé Publique France.

Comment se soigner ?

Il n’existe ni de dépistage d’un antécédent d’infection par les virus de la dengue ni de vaccin efficace pour lutter contre la dengue. Comme il n’existe pas non plus de traitement spécifique antiviral, les seuls remèdes sont les anti-douleurs et les médicaments pour faire baisser la fièvre (Paracétamol).

La guérison survient en moyenne au bout d’une semaine. “La guérison entraîne une immunité à vie contre le sérotype à l’origine de l’infection. En revanche, l’immunité croisée avec les autres sérotypes après guérison n’est que partielle et temporaire. Des infections ultérieures par d’autres sérotypes accroissent le risque de développer une dengue sévère”, précise l’Organisation Mondiale de la Santé. 

Comment se prémunir contre cette “grippe tropicale” ?

Faites le maximum pour éviter les piqûres de moustiques ! Utilisez des anti-moustiques, mettez de la citronnelle et branchez des prises anti-moustiques partout. Portez des vêtements couvrants et dormez sous une moustiquaire.

Faites également démoustiquer les lieux de reproduction comme les marais ou les étangs. Les moustiques adorent les eaux stagnantes. Ne devenez pas non plus parano à la moindre piqûre de moustique. Ce n’est pas parce que vous avez des boutons sur les bras que vous avez attrapé la dengue.

En 2019, en France métropolitaine, 674 cas importés de dengue, 57 cas importés de chikungunya et 6 cas de Zika ont été déclarés, rapporte le ministère des Solidarités et de la Santé. 12 cas autochtones ont été déclarés, 9 cas de dengue et 3 cas de Zika.

  • Moustiques, abeilles, méduses : comment soigner les piqûres de l’été ?
  • Comment se protéger des moustiques ?

Source: Lire L’Article Complet