Un goût de fer dans la bouche est souvent en lien avec un traitement médicamenteux. Les explications du Dr. Camus, médecin généraliste.

Restez informée

Goût de fer dans la bouche : le plus souvent, un médicament est responsable

Vous avez un goût de fer dans la bouche qui persiste, et aucun symptôme associé (pas de fièvre, pas de douleurs, pas d’inconfort digestif…) ? À l’origine de ce symptôme insolite, il y a sans doute un traitement médicamenteux.

De nombreux médicaments peuvent modifier les récepteurs du goût et donner des goûts étranges dans la bouche – un goût de fer, par exemple ” confirme le Dr. Nicolas Camus, médecin généraliste. Au rayon des coupables, on peut notamment citer :

  • Certains antihypertenseurs (il s’agit de médicaments utilisés contre l’hypertension artérielle),
  • Certains médicaments contre les troubles de la prostate,
  • Certains antibiotiques (employés contre les infections bactériennes),
  • Certains antimycosiques (employés contre les infections mycosiques, donc à champignons et levures),
  • Certains anxiolytiques (utilisés contre l’anxiété).

À savoir. La modification des récepteurs du goût peut être provoquée par le/les principe(s) actif(s) du médicament ou par ses excipients : ” les excipient sont utilisés par les laboratoires pour ” stabiliser ” le médicament, afin qu’il conserve sa forme (de cachet, de sirop…) sur le long terme, explique le Dr. Nicolas Camus. Le fer est un excipient connu. ” N’hésitez donc pas à jeter un œil à la notice de vos médicaments habituels pour identifier leurs excipients…

Si le goût de fer dans la bouche est en lien avec un excipient d’un médicament pris par le patient, il est souvent possible de faire appel à un autre médicament (commercialisé par un autre laboratoire) qui a le(s) même(s) principe(s) actif(s) mais des excipients différents ” ajoute le médecin généraliste.

Goût de fer dans la bouche : il peut être question d’une plaie ou d’un saignement

Ce n’est pas un secret : le sang a un goût ferrugineux. En effet : le fer est l’un des constituants principaux de l’hémoglobine, cette protéine présente dans les globules rouges chargée de transporter l’oxygène depuis les poumons jusqu’aux différents organes.

Si vous avez un goût de fer dans la bouche, aucun symptôme associé ni traitement médicamenteux particulier, vous avez peut-être une plaie dans la bouche, ou un petit saignement ” remarque le Dr. Nicolas Camus.

Outre les plaies qui résultent d’un traumatisme (quand on se mord la langue en tombant, quand on se coupe la langue en léchant un couteau…), plusieurs pathologies peuvent donner naissance à des plaies ou à des saignements dans la bouche :

  • Une gingivite : en cas d’inflammation de la gencive, on parle de gingivite. La gingivite se caractérise par une gencive rouge / violacée, gonflée (œdémateuse) et qui saigne (soit au brossage soit de façon spontanée, par exemple durant les repas).
  • Une parodontite : lorsqu’une gingivite n’est pas soignée (ou alors : insuffisamment), l’inflammation attaque l’os – on parle alors de parodontite. Outre les saignements, on peut avoir une impression de ” dents longues ” en raison de la rétraction de la gencive.

Et aussi… Un saignement de nez peut donner un goût de fer dans la bouche, ajoute le Dr. Nicolas Camus. Cela peut, par exemple, être le cas chez les personnes qui souffrent d’une rhinite allergique avec un nez très sec qui saigne facilement – même si ce saignement n’est pas visible depuis l’extérieur.

Goût de fer dans la bouche : et s’il s’agissait d’une maladie ?

Avoir un goût de fer qui persiste dans la bouche peut également être le symptôme d’une maladie chronique : ” certaines pathologies ont pour effet de modifier les récepteurs du goût ” confirme le médecin généraliste. On peut par exemple citer :

  • La maladie de Crohn : cette maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) est responsable de douleurs abdominales, de diarrhées, d’une perte de poids, de nausées et de vomissements… En France, 1 personne sur 1000 souffrirait de la maladie de Crohn : 10 % à 15 % des malades atteints de MICI sont des enfants.
  • Le diabète : environ 5 % de la population française souffrirait de diabète – dans 90 % des cas, il s’agit d’un diabète de type 2 ou ” diabète sucré “. Cette hyperglycémie chronique, lorsqu’elle n’est pas traitée, peut être à l’origine de nombreux symptômes : fatigue inhabituelle, augmentation du volume des urines, soif intense, bouche sèche, irritabilité, goût de fer dans la bouche…
  • La migraine : lors d’une crise de migraine, il est possible d’avoir un goût de fer persistant en bouche ” note le Dr. Nicolas Camus. Cette pathologie chronique principalement génétique atteindrait 15 % de la population mondiale (avec une prédominance féminine).

Merci au Dr. Nicolas Camus, médecin généraliste pour Medaviz.

Source: Lire L’Article Complet