Un discours poignant au lendemain des manifestations contre le pass sanitaire où de nombreux contestataires portaient “l’étoile jaune” et n’hésitaient pas à comparer la situation actuelle avec les camps de concentration nazis…

“Dictature”, “Shoah”, “Nazis”, ce sont les mots utilisés par certains anti-vaccins et opposants au pass sanitaire pour nommer le gouvernement. Si Emmanuel Macron s’est indigné face à ces paroles, c’est le cas également de Joseph Szwarc, 94 ans, qui participait, hier, à la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français. “Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point cela m’a ému. Cette comparaison est odieuse! Il faut se lever tous contre cette ignominie. Les larmes me sont venues, je l’ai portée l’étoile moi, je sais ce que c’est, je l’ai encore dans ma chair”, a dit ému, l’un des derniers survivants de la rafle du Vel d’Hiv des 16 et 17 juillet 1942.

Colère et indignation de M. Szwarc, 94 ans, rescapé de la rafle du Vel d’Hiv. Pour rappeler à tous que les amalgames ignobles récents sont insupportables et une honte pour notre république. Je les condamne fermement. pic.twitter.com/HIMZlJEWkW

Pour Joseph Szwarc, c’est le devoir de tous de ne pas laisser passer cette vague outrancière, antisémite, raciste qui rode. Je crois que c’est un devoir primordial”. Un discours écouté et applaudi par l’auditoire. Récemment, la Ligue Internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) avait condamné ce genre de comparaisons : “Arborer une étoile jaune fantaisiste, c’est se moquer des victimes de la Shoah. La Licra condamne fermement cette “minimisation outrancière”, par le biais de détournements, d’un crime contre l’humanité. Elle fait le lit du négationnisme”, avait tweeté la ligue. Des assimilations qui ont tout de même été faites ce week-end lors des manifestations contre le pass sanitaire…

Source: Lire L’Article Complet