Devant la valse des nouvelles étiquettes, il y a de quoi y perdre son latin. On vous aide à y voir plus clair.

Restez informée

On venait juste de comprendre qu’un appareil électroménager écolo devait arborer la note A++ ou A+++… et voilà que le barème change à nouveau !

Electroménager : une nouvelle notation

Depuis mars, un étiquetage énergie inédit s’affiche en rayon et sur les sites de vente en ligne. Il concerne les réfrigérateurs, congélateurs, caves à vin, lave-linge, lave-vaisselle et téléviseurs. Résultat ? Un appareil qui arborait la meilleure note avec l’ancien système, soit A+++, se retrouve désormais affublé d’un B ou, le plus souvent, d’un C. Pour l’instant, aucun appareil n’obtient un A car cette classe est destinée aux “futurs produits innovants plus économes”, précisent les autorités. L’exception qui complique la donne ? Les appareils qui vont quitter le marché peuvent garder leur ancienne note jusqu’à la fin 2021. Attention donc si vous comparez cette année un lave-linge portant un C (barème 2021) et un autre arborant un A+++ (ancienne notation) : ils peuvent avoir les mêmes performances.

Plus logique…

Cette réforme était nécessaire car l’ancien système finissait par nous induire en erreur : un frigo classé A+ semblait performant alors qu’il se trouvait parmi les modèles récents les plus gourmands ! L’étiquette énergie remaniée s’appliquera aux ampoules et luminaires LED à partir du mois de septembre, et aux autres appareils (sèche-linge, aspirateurs, etc.) dès 2022.

Et l’indice de réparabilité ?

Cette note sur 10 qui traduit la facilité à réparer et trouver des pièces détachées à prix raisonnable a fait son apparition sur les étiquettes des smartphones, lave-linge à hublot, téléviseurs, ordinateurs portables et tondeuses à gazon électriques (tous les appareils seront concernés d’ici 2024).

A lire aussi :

⋙ Comment déchiffrer la nouvelle étiquette énergie ?

⋙ Labels écolo, étiquettes… : à qui se fier ?

⋙ 4 trucs pour éviter de jeter son électroménager

Source: Lire L’Article Complet