Nos modes de transport sont souvent coûteux et peu écoresponsables. Comment se déplacer moins cher tout en allégeant notre empreinte carbone ? Mode d’emploi.

Restez informée

Lutte contre la pollution de l’air, prise de conscience environnementale et chasse au CO2 propulsent sur le devant de la scène les moyens de transport alternatifs. En tête desquels le vélo à assistance électrique et la trottinette, qui connaissent, surtout en ville, un engouement incroyable. Depuis un an, la loi d’orientation des mobilités a d’ailleurs ouvert de nouvelles opportunités aux employeurs pour encourager leurs collaborateurs à emprunter des transports plus propres, plus durables mais aussi bien moins coûteux que la voiture individuelle pour leurs trajets domicile-travail. Et pour tous nos autres déplacements, de courte ou de longue distance, il est tout aussi possible de dépenser moins en respectant mieux la planète.

Train, je fais jouer la concurrence

Interpellé par ses administrés, le sénateur de Moselle Jean-Louis Masson a présenté au printemps dernier à la tribune du palais du Luxembourg un billet de train Sarrebruck-Paris vendu 33€ en Allemagne par la Deutsche Bahn (le réseau ferroviaire allemand), quand le trajet Forbach-Paris sur la même ligne et à bord du même train est tarifé à 64€ par la SNCF. Soit 31€ de plus pour 15 kilomètres de moins mais deux gares de part et d’autre de la frontière ! Moralité, comme ailleurs, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence. La compagnie nationale allemande fait d’ailleurs aussi circuler ses IcE (Intercity-Express) sur les lignes françaises à destination de l’Allemagne, de la Suisse, de l’Autriche, de la Belgique et des Pays-Bas à des tarifs très compétitifs : compter à partir de 39€ pour un Paris-Francfort en seconde classe par exemple.

À savoir. La compagnie alternative Thello, qui reliait la France à l’Italie à des tarifs très abordables, a cessé de circuler depuis le 1er juillet dernier.

Économie réalisée : de 25 à 50€ par trajet

J’emprunte un bus “low cost”

Quelque 200 lignes sont en activité, avec les bus Blablacar (nés de la fusion des offres Blablabus et OuiBus) et Flix Flixbus comme opérateurs leaders. Un trajet dans ces cars de tourisme coûtent en moyenne de 3 à 8 fois moins cher qu’en train et 1,5 à 2 fois moins cher qu’en covoiturage.

À savoir. Sur des distances relativement courtes (de 200 à 400 km), les différences de durée entre le bus, le train et la voiture se réduisent.

Économie réalisée : de 20 à 50 % par trajet

Je pense covoiturage

Le covoiturage consiste à partager les frais d’un trajet, carburant et péages. Pour le conducteur, c’est l’occasion de réduire sa facture ; pour le passager, celle de voyager moins cher. Blablacar, leader du secteur, met en relation conducteurs et passagers. Vous pouvez aussi utiliser les nouvelles solutions de covoiturage de courte distance, comme Blablacar Daily, appli lancée fin avril et dédiée aux trajets quotidiens. Le coût est fixé de 2 à 5€ forfaitaires jusqu’à 30 km. Partout en France, d’autres plateformes en ligne, le plus souvent gratuites, favorisent la mise en relation entre conducteurs et passagers : mobicoop.fr, laroueverte.com, ouestgo.fr, citygo.io, ridygo.fr…

À savoir. Effectuer cinq jours par semaine la liaison Toulouse-Montauban avec sa voiture coûte plus de 5000€ à l’année. Avec le covoiturage, l’économie est de 2400€, tout en divisant a minima par deux son empreinte carbone.

Économie réalisée : de 30 à 50 % de frais

J’opte pour l’autopartage

Le code des transports définit l’autopartage comme “la mise en commun d’un véhicule ou d’une flotte de véhicules au profit d’utilisateurs abonnés ou habilités par l’organisme ou la personne gestionnaire des véhicules”. Chaque emprunteur d’un véhicule en autopartage peut en prendre le volant pour le trajet de son choix et une durée limitée. Rien qu’à Paris, plusieurs services cohabitent avec Mobilib’ (regroupant Ubeeqo, filiale d’Europcar, le loueur Ada, et les start-up Drivy et Communauto), Free2Move, Moov’in et Car2Go. Des services équivalents existent dans toutes les grandes agglomérations, à Lyon, Marseille, Strasbourg, Lille, Bordeaux, etc.

Depuis un an, les onze principaux opérateurs sont réunis au sein de l’Association des acteurs de l’autopartage (AAA), présents dans plus de 150 communes. Détails sur asso-autopartage.fr. Le réseau Citiz regroupe, quant à lui, quinze opérateurs locaux présents dans 140 villes et une cinquantaine de gares SNCF. Plus de 500 stations réunissent plus de 1600 voitures en libre-service pour plus de 20000 utilisateurs recensés. Les tarifs sont très avantageux par rapport au coût d’une voiture personnelle : 8 ou 16€ d’abonnement mensuel et de 0,17 à 0,35€ par kilomètre parcouru, carburant compris.

À savoir. Un quart des véhicules sont 100 % électriques, les deux tiers sont des hybrides rechargeables, et les autres sont essence ou diesel.

Économie réalisée : de 10 à 30€ par trajet

Je me mets à l’écoconduite

Si vous ne pouvez pas vous passer de votre voiture, vous avez néanmoins la possibilité d’en réduire le coût et la pollution ! Adopter l’éco-conduite consiste à minimiser les phases énergivores d’accélération et de freinage. On démarre en douceur, on passe les vitesses entre 2 et 2500 tr/min maxi, on ralentit loin en approche d’un feu rouge pour ne pas avoir à freiner ni relancer le moteur s’il repasse au vert. Le maître mot est l’anticipation. De plus en plus d’autos possèdent un mode “Stop & Start”, qui coupe le moteur lors des arrêts prolongés. Si vous n’en êtes pas équipé, tournez la clé dès que vous serez immobilisé plus de 20 secondes, comme le préconise l’Agence de la transition écologique (Ademe). Pensez aussi à vous ravitailler aux bonnes pompes. Le site officiel du gouvernement prix-carburants.gouv.fr et le site carbu.com permettent de localiser les stations les moins chères.

À savoir. Attention toutefois à ne pas trop vous dérouter. En effet, selon l’Ademe, au-delà de 15 km, l’économie devient négligeable compte tenu du faible écart de prix entre les stations.

Économie réalisée : de 10 à 30€ de carburant

Je paie mon plein 40 % moins cher

A 0,70 €/litre en moyenne, le carburant alternatif superéthanol E85 permet d’économiser 500€ par an sur la base de 13000 km parcourus (la moyenne des automobilistes français) par rapport à l’essence classique. A titre d’exemple, sur le trajet Paris-Marseille (776 km), un automobiliste roulant au superéthanol E85 au lieu du sansplomb 95 économise 37€, soit 40 % de son budget carburant. Ce carburant est actuellement distribué dans 2630 stations-service. 90 % du parc de véhicules essence est compatible, moyennant le plus souvent l’ajout d’un boîtier de conversion (coût moyen : 1000€. Trois régions proposent des aides à la conversion : Hauts-de-France, Paca et Grand Est).

À savoir. Contenant entre 65 et 85 % de bioéthanol (alcool agricole fabriqué à base de betteraves sucrières ou de céréales), le superéthanol E85 réduit en moyenne de 50 % les émissions de CO2.

Économie réalisée : 500€ par an

Je loue un véhicule pour 1 €

Tous les jours, des milliers de véhicules de location sont déplacés d’un point A vers un point B par des solutions très coûteuses (camion, train…). Les sites driiveMe.com et hiflow.com (anciennement Luckyloc) permettent d’optimiser ces transferts. Tout le monde y gagne : le loueur (Avis, Hertz, Europcar…) évite de payer une logistique professionnelle pendant que le particulier se déplace ou déménage pour 1€ symbolique ! Il suffit de repérer les parcours qui vous intéressent sur le site ou son application mobile. Voitures particulières ou véhicules utilitaires (camionnettes), les offres à 1€ comprennent de 24 à 48 heures de location, sous forme d’un aller simple avec un forfait kilométrique inclus correspondant à la liaison prévue, et une assurance tous risques (Allianz pour les deux plateformes).

À savoir. Attention à ne pas dépasser le forfait kilométrique inclus, chaque kilomètre supplémentaire étant facturé de 0,30 à 0,80€ par le loueur.

Économie réalisée : de 20 à 150€ par location

Le conseil de l’expert

“Le réflexe naturel est de penser que l’avion permet de voyager plus rapidement que le train d’un point A vers un point B. C’est loin d’être toujours le cas, notamment en France, voire en proche Europe. En tenant compte des temps d’accès aux aéroports ou aux gares, des embarquements et débarquements plus ou moins longs selon le mode de transport, un trajet Paris-centre/Marseille-centre, par exemple, s’effectue sur une durée avoisinant les 4 h en avion comme en train. L’algorithme que nous proposons calcule instantanément les durées porte à porte et affiche la durée totale, le coût et l’empreinte carbone des différents modes de transport. Le voyageur peut ainsi réaliser une économie de CO2 très importante sans avoir sacrifié son temps et son budget. Il peut aussi réserver à destination un hôtel écoresponsable et, si besoin, une location de voiture électrique ou hybride.”

Merci à Laurent La Rocca, fondateur de The Treep, site de réservation de voyages professionnels, Thetreep.com.

Profitez des 500 € du forfait mobilités durables

La loi Mobilités a instauré le forfait mobilités durables. Celui-ci permet la prise en charge – facultative – par l’employeur des frais de transport entre le domicile et le lieu de travail, jusqu’à 500€ par an. Les moyens de transport éligibles sont : tous les vélos, la voiture dans le cadre du covoiturage (que ce soit en tant que conducteur ou passager) ainsi que les scooters et trottinettes électriques, gyropodes, hoverboards et autres monoroues en location ou en libre-service. Les engins personnels seront éligibles à compter du 1er janvier 2022. Faites le bon choix !

Louer un véhicule entre particuliers

Besoin d’un monospace pour un week-end avec les enfants et les neveux ? A l’inverse, votre voiture passe la plupart du temps sans rouler ? Pratiquez l’autopartage ! Ouicar.fr et getaround.com (anciennement Drivy) sont les principaux sites de mise en relation. Ils prélèvent une commission de 30 %, notamment pour substituer leur assurance “tous risques” à celle des propriétaires. Pour le locataire, c’est au minimum moitié moins cher qu’en agence de location traditionnelle. Côté propriétaire, une voiture rapporte de 30 à 40€ par jour d’emprunt.

Quelques chiffres

  • 478000, c’est le nombre de trottinettes électriques vendues l’an dernier en France. Un volume qui surpasse désormais celui des vélos électriques (388000 unités), et un marché qui double chaque année depuis 2018 !
  • 320 villes étaient desservies en 2019 par les lignes d’autocars interurbains, qui ont transporté plus de 10 millions de passagers.

A lire aussi :

⋙ 3 questions sur l’empreinte carbone

⋙ Nos conseils pour voyager de manière écoresponsable

⋙ Covoiturage et Covid-19 : quelles sont les règles ?

Source: Lire L’Article Complet