• Après une première saison couronnée de succès avec près de deux millions de vues en moyenne par épisode, la série Frère! a fait son retour pour neuf nouvelles vidéos.
  • Les comédiens Jérémy Nadeau et Vincent Scalera, visages de cette fiction dispo sur YouTube, racontent à 20 Minutes les secrets de sa création.

« T’as vu le retour sur les épisodes, frère ? » La question de Jérémy Nadeau posée à Vincent Scalera lorsqu’il arrive dans leur bureau nous plonge instantanément dans l’ambiance. Il n’aura fallu que quelques secondes pour que « frère », ce mot qui lie les deux comédiens devant l’écran sur YouTube, soit prononcé dans la vraie vie.

A la réflexion, ce n’est pas si étonnant que ce qui est devenu une interjection aujourd’hui se retrouve dans leur vocabulaire au quotidien. Si la série dans laquelle apparaissent Jérémy Nadeau et Vincent Scalera se nomme Frère!, c’est parce que le terme sort régulièrement de la bouche des deux hommes pendant le tournage sans qu’il ne soit écrit dans le texte. Entre deux prises, on leur demande d’arrêter de dire ce mot à tout bout de champ. Mais chassez le naturel, il revient au galop. Quelques minutes plus tard, c’est décidé : la série s’appellera Frère!. « Souvent, les moments où on dit “frère” sont des moments où on essaye de faire comprendre un truc à l’autre. Vu qu’on n’est jamais d’accord, il y a forcément plein de “frère” », commente Jérémy Nadeau.

« Ça tourne ! » (mais pas longtemps)

D’autres changements ont été apportés à la série au fil de sa production. A son origine, Embrouilles de potes (son nom original) devait mettre en scène plusieurs personnages contraints de rester dans un
Airbnb à cause d’un temps maussade à l’extérieur. Inspirée de Friends et des sitcoms de manière générale, les équipes se sont adaptées aux contraintes de la production d’une fiction sur le Web et ont finalement investi un studio attenant à leurs bureaux. La cuisine était déjà là, il suffisait d’y faire vivre deux personnages en colocation.

En choisissant Jérémy et Vincent, le producteur Kaza savait que son projet aboutirait. Comédiens, auteurs, réalisateurs, ils savent tout faire. Les deux stars de la série s’insèrent parfaitement dans l’équipe des cinq cerveaux derrière l’écriture des vannes et des rebondissements. « On arrive avec des idées et des envies. On définit tous ensemble la structure pour que personne ne soit perdu. On repart chacun avec un ou plusieurs épisodes à écrire », raconte Jérémy Nadeau.

Après plusieurs allers-retours et corrections de textes, les équipes se retrouvent pour une petite semaine de tournage. Le rythme est effréné : deux épisodes sont mis en boîte chaque jour. La plupart du temps, les quatre caméras filment les dialogues des deux protagonistes sans interruption. Jérémy et Vincent déroulent leurs répliques, glissent des « frère » par-ci par-là et ne sont coupés qu’à la fin du sketch.

Des craintes dissipées

En termes d’audiences, les neuf épisodes de la saison 2 connaissent une baisse du nombre de vues en comparaison de la première salve : une moyenne de 920.000 visionnages par vidéo à l’heure où nous écrivons ces lignes contre 1,9 million l’an dernier. Mais les deux comédiens reconnaissent avoir mal calculé leur coup en sortant les nouveaux épisodes à la réouverture des terrasses. Mais cela n’explique pas tout. « Aujourd’hui, sur YouTube, il y a un turn-over de direction artistique. Il n’y a plus de fiction depuis l’arrivée de Netflix, Canal Plus, Disney », argumente Vincent Scalera. Le vidéaste en sait quelque chose, lui qui propose aussi des sketchs sur sa chaîne YouTube. « On a vu petit à petit avec Blablou [sa dernière série] que ça commençait à être moins vu. »

Leurs craintes de ne pas rencontrer leur public ont finalement vite disparu de l’esprit des deux comédiens. Forte de 3,6 millions d’abonnés, la chaîne de Jérémy constituait la vitrine parfaite pour exposer leur travail. Le terrain était déjà préparé, le vidéaste ne publiant déjà que des sketchs. « Ma chaîne va être vraiment consacrée à de la fiction, à des trucs qu’on a vraiment envie de faire », confie-t-il lorsqu’il pense à l’avenir.

Les frères bientôt au cinéma ?

A côté de cela, les deux visages de la fiction ont d’autres projets. Pour Jérémy Nadeau, ce sera le tournage d’une série à la rentrée et monter sur les planches avec un spectacle l’an prochain. Il sera également au casting du prochain long-métrage de Michèle Laroque. Vincent Scalera, lui, a écrit un film et une série. En attendant que les graines qu’il a semées portent leurs fruits, il apparaîtra dans le prochain film de Jean-Claude Van Damme sur Netflix.

Et Frère! dans tout ça ? « On aurait envie de faire un long-métrage, confesse Vincent Scalera. On pense qu’il y a trop de potentiel pour ne pas en faire un film. » Si le projet n’aboutit pas, on ne devrait pas pour autant faire nos adieux aux deux personnages de la série. « Si mon film se fait l’année prochaine, ils devraient normalement y être », annonce le réalisateur. On devrait donc encore écouter « mais frèèèère » un paquet de fois.

Source: Lire L’Article Complet