Ce mercredi 18 novembre, Thierry Beccaro était invité dans l’émission “6 à la maison” sur France 2. En plateau, l’ancien présentateur de Motus a livré un témoignage bouleversant sur son passé d’enfant battu et le combat qu’il a décidé de mener.

Thierry Beccaro a caché sa souffrance pendant des années. Son histoire, il a décidé de la raconter dans un livre touchant, intitulé Je suis né à 17 ans, paru aux éditions Plon en 2017, et co-écrit avec Jean-Philippe Zappa. Ce mercredi 18 novembre, l’ancien animateur de Motus a accepté de partager son témoignage, et de raconter son passé d’enfant battu, à l’occasion du documentaire Bouche cousue diffusé sur France 2. Dans le même temps, il était invité sur le plateau de 6 à la maison afin d’évoquer cette enfance pour le moins traumatisante. Anne-Elisabeth Lemoine a justement souhaité lui faire visionner un extrait de son témoignage, diffusé dans le documentaire de France 2 : “Un petit enfant, ça n’a pas la structure psychologique pour comprendre ce qui se passe. Ça prend des coups, ça se recroqueville, ça se recroqueville pour la vie. C’est ça le vrai drame”, a-t-il confié, très ému, face caméra.

Son père, après l’avoir frappé, pouvait ensuite changer de visage et se montrer tendre avec son fils : “Il montait dans la chambre, il m’embrassait et me disait qu’il m’aimait. C’était un cataclysme dans ma tête. On prend toute la culpabilité sur ses épaules.” Des mots durs et poignants qui ont fait réagir Anne-Elisabeth Lemoine : “‘On se recroqueville pour toujours’. C’est insupportable d’entendre ça, même si c’est un adulte qui nous raconte ça, on voit l’enfant qui subit”, a-t-elle réagi. Thierry Beccaro a alors expliqué que cet enfant battu était toujours présent à ses côtés : “Il est avec moi l’enfant. Maintenant, si je lui parle, je lui dis : ‘Ça y est c’est bon maintenant, tu peux y aller.”

Thierry Beccaro, toujours ému en évoquant ces souvenirs douloureux

Après avoir levé le voile sur son vécu, Thierry Beccaro a expliqué qu’il avait désormais envie d’aider les autres, notamment à travers ses engagements : “Je vais faire les choses pour d’autres enfants (…) Même s’il y a une part d’émotion que je ne peux pas réfréner. Si je mettais à parler de ça d’une façon totalement distanciée, je ne trouverais pas ça très intéressant”, a-t-il estimé. S’il a vécu des scènes traumatisantes dans son enfance, comme ce jour où il a vu son père menacer sa mère avec un fusil, Thierry Beccaro, qui est devenu ambassadeur de l’Unicef, a décidé d’aller de l’avant. En partageant son histoire, l’ancien animateur, qui s’est lui-même fait aider, souhaite briser le tabou qui pèse sur les violences familiales.

Crédits photos : Capture d’écran France 2

Source: Lire L’Article Complet