Jeudi 26 août, Olivier Véran s’est voulu rassurant durant sa conférence de presse. Le ministre des Solidarités et de la Santé a indiqué que “la circulation du virus est en constante diminution”.

Jeudi 26 août, Olivier Véran a fait le point sur la crise sanitaire de Covid-19 lors d’une nouvelle conférence de presse. Une occasion pour le ministre des Solidarités et de la Santé de rassurer les Français. “La circulation du virus est en constante diminution depuis quelques jours, de l’ordre d’environ -15 % en une semaine”, a-t-il déclaré. Mais malgré ce pourcentage, l’homme politique tient à mettre les citoyens en garde. “Nous devons rester vigilants, très vigilants même. La quatrième vague n’est pas derrière nous, mais elle tend à diminuer. Elle pourrait diminuer encore davantage”, a-t-il indiqué.

S’il avoue tout de même être dans “une incertitude liée à la fin de l’été”, Olivier Véran assure qu’en métropole “nous avons évité le pire”. Des chiffres qu’il justifie par la vaccination massive des Français. “Je le dis, et l’affirme devant vous, si nous n’avions pas pu compter sur un vaccin, si nous n’avions pas mené une vaste campagne de vaccination de toute la population vaccinable, c’est-à-dire de 12 ans et plus, la quatrième vague aurait pu être la pire des vagues que nous ayons connues”, a-t-il affirmé.

Olivier Véran : “La quatrième vague est une épidémie qui tue les non-vaccinés”

À travers son discours Olivier Véran tient à rappeler que “les hôpitaux sont remplis de patients non vaccinés, les services d’urgence interviennent pour des patients non-vaccinés”. Ainsi, tout comme Gilles Pialoux, Olivier Véran assure que cette quatrième vague est “une épidémie qui tue les non-vaccinés”. L’homme politique s’est donc adressé aux réfractaires en précisant qu’en cas de vaccination, ces derniers auraient “huit fois moins de risque d’aller à l’hôpital pour une forme grave, et onze fois moins de risque d’aller en réanimation”.

Crédits photos : Capture d’écran CNEWS

Autour de

Source: Lire L’Article Complet