Invité dans C à Vous sur France 5 ce lundi 1er février, Gabriel Attal a répondu aux critiques de Bernard Tapie sur la vaccination anti-Covid, récemment adressées au gouvernement.

Après le coup de gueule poussé par Bernard Tapie contre la gestion de l’épidémie de Covid-19 par l’exécutif, Gabriel Attal exerce son droit de réponse. Ce lundi 1er février, le porte-parole du gouvernement était invité sur le plateau de C à Vous diffusé sur France 5. L’occasion pour lui de s’exprimer une nouvelle fois sur la situation épidémique, alors que le Premier ministre Jean Castex a écarté l’idée d’un reconfinement – et de remettre les points sur les “i”. Pour rappel, à l’occasion d’une interview accordée à 20h30 le dimanche, sur France 2 ce dimanche 31 janvier, Bernard Tapie a révélé avoir eu un échange avec Stéphane Bancel, président du laboratoire américain Moderna, qui aurait demandé une aide financière à l’État en avril dernier, en vain.

En réaction à cette attaque à l’encontre du gouvernement, Gabriel Attal s’est défendu, auprès de nos confrères. “Je n’ai pas la connaissance spécifique du dossier de Moderna”, a-t-il déclaré, précisant que la ministre déléguée chargée de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher était “en charge du lien avec les laboratoires pharmaceutiques”. Le secrétaire d’État auprès du Premier ministre a ensuite souligné que “dès que le vaccin Moderna a été autorisé, on a reçu en France des doses du vaccin parce qu’on [les a commandées] très tôt. Les commandes ont été faites à l’été dernier, auprès des différents laboratoires”. Et d’insister : “L’essentiel pour moi aujourd’hui, pour les Français, c’est qu’ils puissent bénéficier des vaccins qui sont autorisés en même temps que les autres pays européens.” Gabriel Attal a également assuré que l’État “a soutenu beaucoup d’entreprises pour leur permettre de développer des vaccins et des produits de santé.”

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Capture France 5

Source: Lire L’Article Complet