Mardi 15 septembre 2020, les téléspectateurs peuvent découvrir la mini-série Un homme ordinaire, diffusée sur M6, et “librement inspirée de l’affaire Dupont de Ligonnès“. Seulement, les scénaristes ont ajouté l’histoire du hackeur Chris la vérité, passionné par ce fait divers.

Restez informée

C’est la mini-série événement de la rentrée sur M6. Mardi 15 septembre 2020, les téléspectateurs vont découvrir les deux premiers épisodes d’Un homme ordinaire, qui en comprend quatre, dont l’histoire a été librement inspirée de l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès. Mais l’homme le plus recherché de France n’est pas le seul à être évoqué dans cette série. En effet, il y a aussi Chris la Vérité qui est représenté par le personnage d’Emilie Duquenne, Anna Rose. Il s’agit du hackeur qui a créé la page Facebook Xavier Dupont de Ligonnès : Enquête et Débat, et qui avait mené des investigations officieuses en 2011. Selon les informations relayées par le Huffington Post, c’est lui qui “a trouvé la photo de XDDL dans le sud de la France“. “Ce hackeur, il s’appelle Christophe (…) et il fait ce qu’on appelle du web sleuthing. Le web sleuthing, aux États-Unis, ce sont des groupes de hackeurs qui s’occupent d’aller trouver les coupables“, a expliqué Pierre Aknine, créateur et réalisateur de la mini-série sur l’antenne d’Europe 1 lundi 14 septembre. En 2011, lorsque le hackeur a ouvert sa page Facebook, le nombre de connexions a été fulgurant.

Chris la vérité a été condamné en 2016

Ils s’y sont tous mis, avec des choses abominables et des choses intéressantes. Et ils ont trouvé des choses“, parmi lesquelles des messages postés sous pseudo par l’épouse de Xavier, Agnès Dupont de Ligonnès, sur des forums en ligne où elle décrit sa détresse. Avec d’autres internautes, Christophe, alias Chris la vérité, avait raconté aux Inrocks en 2012, comment il avait mené l’enquête de nombreux mois. Il avait assuré qu’“un enquêteur de l’office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC)“, avait également participé à leurs recherches. “Comme notre contact enquêteur n’avait pas accès à l’intégralité du dossier, il a été ravi qu’on lui transmette certains documents et comptes-rendus sur Xavier Dupont de Ligonnès et sur son entourage, qui provenaient de la famille.” Seulement, Chris la vérité a été condamné, en 2016, à 1.000 euros d’amende avec sursis pour “recel de violation du secret de l’instruction“, pour avoir publié en ligne des documents de l’enquête transmis par un policier.

A lire aussi : “Un homme ordinaire” : pourquoi la famille ne s’appelle pas “Dupont de Ligonnès” dans la série M6

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet