Dans son dossier d’été, le Monde détaille le train de vie de notre Catherine Deneuve nationale.

Tandis qu’elle se remet d’un accident vasculaire, et a promis de renoncer à la cigarette et aux nuits blanches, pour soigner sa santé, Catherine Deneuve fait l’objet cet été d’un dossier en plusieurs parties, publié dans le Monde. Nos confrères reviennent sur le parcours flamboyant de notre plus grande star de cinéma. Et, outre les anecdotes de tournage, on nous parle également cette semaine du salaire de l’actrice de 76 ans.

Un salaire pas si mirobolant

Comme l’écrit la journaliste Raphaëlle Bacqué : “Catherine Deneuve a un train de vie d’aristocrate”. En effet, on nous explique que la star de “Belle de jour” aimerait les “vêtements et chaussures haute couture, meubles de prix”. On nous révèle aussi que “ses carnets de tournage sont pleins de virées chez les antiquaires” et que “sa passion du jardinage la mène parfois jusqu’au Japon pour rapporter un arbre rare”. 

Toujours locataire à Paris, la fidèle partenaire de jeu de Gérard Depardieu ne fait pas de mystère de comment elle dépense son argent. Elle se dit flambeuse. Pourtant, au cinéma, ses cachets (entre 150 000 et 200 000 euros) sont bien inférieurs à certains confrères qui n’ont pas son rayonnement à l’international…

Une icône Française

Si la journaliste du Monde explique que “longtemps, Catherine Deneuve est allée à New York en Concorde, à Deauville en hélicoptère”, forcé d’admettre que le luxe est loin d’être un gros mot pour cette icône. Ambassadrice du chic à la française, muse de Yves Saint Laurent, égérie Chanel, elle est également une légende vivante du cinéma français. Catherine Deneuve est l’héroïne d’une centaine de films cultes comme “Les demoiselles de Rochefort” ou “Le dernier métro”.

Elle a reçu deux Césars de la meilleure actrice et une nomination à l’Oscar de la meilleure actrice. Elle a également collaboré avec les plus grands réalisateurs comme Jacques Demy, François Truffaut, André Téchiné, Roman Polanski, Luis Buñuel, Mauro Bolognini, Robert Aldrich, Marco Ferreri, Dino Risi, Tony Scott, Manoel de Oliveira, Raoul Ruiz, Hirokazu Kore-eda ou encore Lars von Trier… Une carrière qui se passe de tout commentaire.

Source: Lire L’Article Complet