Dans une publication laconique sur Instagram, Richard Berry a exprimé son choc et son indignation face aux références faites par les opposants au pass sanitaire à la Seconde Guerre Mondiale et au port de l’étoile jaune par les Juifs.

Pas un mot, simplement une image. Richard Berry a exprimé son indignation face aux opposants au pass sanitaire, qui vont jusqu’à comparer son utilisation à la traque des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale, de manière sobre mais puissante. Sur son compte Instagram ce dimanche 18 juillet, l’acteur a simplement posté une photo d’un rassemblement devant le Vél’ d’Hiv’, commémorant la rafle tragique des 16 et 17 juillet 1942, où près de 13 000 personnes ont été arrêtées avant d’être envoyées dans les camps de la mort du régime nazi. Une manière de rappeler à ceux qui font la comparaison entre le port de l’étoile jaune et l’application du pass sanitaire décidée par le gouvernement les faits historiques.

L’acteur, qui s’est déjà ouvert sur les insultes antisémites qu’il a pu subir pendant sa jeunesse, reste très discret sur les réseaux sociaux et dans les médias depuis les accusations d’inceste et d’agressions sexuelles portées par sa fille aînée Coline en janvier 2021. Il sort parfois de cette diète médiatique pour relayer des messages qu’il considère comme importants, comme la reprise de son spectacle, ou son retour à la télévision. Mais il relaye aussi des messages plus graves, comme le 25 avril 2021, lors de la manifestation en hommage à Sarah Halimi, une femme juive rouée de coups et défenestrée par son voisin en avril 2017.

https://www.instagram.com/p/CRdhfQNAixo/

A post shared by Richard Berry (@richardberryofficiel)

Richard Berry se joint à la dénonciation de cette “comparaison odieuse”

De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer les comparaisons brandies par les opposants au pass sanitaire aux atrocités commises par le régime nazi et le régime de Vichy. Parmi elles, une porte peut-être plus d’autres : celle de Joseph Szwarc, l’un des derniers survivants de la rafle du Vel d’Hiv. Le vieil homme était présent lors d’une commémoration à Paris ce dimanche 18 juillet, et en a profité pour “dire son indignation” face à ces utilisations de l’étoile jaune, dénonçant une “comparaison odieuse“. “Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point j’ai été touché, les larmes me sont venues. Je l’ai porté l’étoile moi, je sais ce que c’est, je l’ai dans ma chair encore…” Quand les photos ne suffisent pas, il restera toujours ces mots.

Puissant message d’un rescapé du Vel d’Hiv aux #antivax extrémistes #VeldHiv #antipass #Covidio pic.twitter.com/Ox0YfN8jzS

Crédits photos : LIONEL URMAN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet