Patrick Poivre d’Arvor est visé par des accusations de viol par l’écrivaine Florence Porcel. Dans un long message posté vendredi 10 février 2021 sur son compte Facebook personnel, le célèbre journaliste prend la parole pour la première fois.

  • Patrick Poivre d'Arvor

Le témoignage de Florence Porcel est glaçant. L’écrivaine et chroniqueuse de 37 ans accuse l’ancien présentateur du JT de TF1 de l’avoir violée à plusieurs reprises entre 2004 et 2009. La réaction de “PPDA” s’est d’abord faite par le biais de son avocat dans un communiqué transmis à l’AFP, jeudi 18 février 2021. Ce dernier relaie une dénonciation “aussi mensongère qu’inspirée par une quête de notoriété inconvenante” et décide de porter plainte. Dans le même sens, Patrick Poivre d’Arvor a pris la parole sur Facebook vendredi 19 février 2021 afin de s’exprimer, lui-même, par le biais de sa plume virtuelle. L’ex-présentateur de Vol de nuit se dit surpris. “J’ai découvert avec stupéfaction les accusations de madame Florence Porcel relayées avec complaisance par un quotidien“, écrit-il dans un premier temps avant de détailler la nature de leur relation. “J’entretenais jusqu’alors avec elle des relations confraternelles et partageais son goût pour la littérature. Plusieurs fois je l’ai soutenue lorsqu’elle publiait des livres ou lors de ses démêlés avec des journalistes. Il n’y a jamais eu aucune forme d’emprise, ni a fortiori de contrainte. Les écrits de Madame Florence Porcel que j’ai conservés, pour la plupart postérieurs à ses accusations, le prouveront amplement“, ajoute-t-il.

“PPDA” engagé dans la défense des femmes ?

À la suite de la parution de l’article du Parisien, de nombreuses révélations concernant le personnage médiatique ont déferlé. Patrick Poivre d’Arvor, connu pour être un “collectionneur de femmes” n’aurait pas supporté d’être oublié par sa compagne de l’époque, Claire Chazal. En apprenant que la mère de son fils François s’était tournée vers Xavier Couture, alors dirigeant de TF1, PPDA aurait uriné sur le canapé du bureau de la présentatrice afin de se venger.

Pourtant, Patrick Poivre d’Arvor se dit très concerné par la condition de vie des femmes. Celui-ci se justifie sur Facebook tout en continuant de réfuter les agressions présumées : Pour moi, la défense de la cause des femmes a toujours été un sujet de première importance. Je vis donc très douloureusement ces attaques. Et ma famille comme mes proches les jugent insupportables. Je suis révolté par la manière dont on cherche à m’utiliser pour assurer la promotion d’un roman. La recherche de notoriété n’excuse pas tout. Pas davantage la fascination pour ce qui brille. De toute ma vie je n’ai jamais obligé quiconque à une relation sentimentale, ni bien évidemment à une relation sexuelle“. Et de conclure : “Bien entendu je répondrai à toute convocation des enquêteurs pour rétablir mon honneur et la vérité des faits“.

Source: Lire L’Article Complet