Patrick Bruel était invité sur les ondes d’Europe 1 en ce mardi 1er juin. Il est revenu sur ses live organisés il y a un an, lors du premier confinement, et a même expliqué que cette initiative lui avait coûté énormément d’argent ! La raison ? Le chanteur s’était engagé auprès de son public pour la bonne cause, et il n’a pas fait marche arrière.

Patrick Bruel

Lors du premier confinement de mars à mai 2020, l’ensemble des Français ont connu cette expérience spéciale de devoir rester à demeure. En raison de la pandémie de Covid, les déplacements et rassemblements étaient interdits. Aussi, pour occuper le temps et renouer avec leur public, certains artistes n’ont pas hésité à se produire devant leurs fans via les réseaux sociaux. Patrick Bruel fut d’ailleurs l’un des plus assidus à la tâche : durant deux mois et à raison de deux fois par semaine, le chanteur de 62 ans s’est livré sans retenue face à ses fans. Le dimanche 10 mai 2020, pour la dernière date de l’artiste depuis son salon, ils étaient un peu plus de 19 000 à boire ses paroles ! L’ex d’Amanda Sthers a même révélé avoir eu pas moins de « 17 millions de vues » sur tous ses live cumulés.

Je travaillais beaucoup. T’as pas le choix, tu sais qu’à 18h30 le dimanche t’es en rendez-vous, il faut que tu prépares, donc toute la journée de la veille je préparais“, s’est-il souvenu ce mardi 1er juin au micro d’Europe 1, dans l’émission Ça fait du bien. Mais l’artiste, qui a révélé pourquoi il avait caché avoir contracté la Covid, a également affirmé que ces live lui avaient coûté assez cher !

Pour la bonne cause

Le chanteur d’Alors regarde ne faisait pas que réviser ses textes à chaque concert confiné. L’artiste avait également décidé d’apporter sa contribution à des causes importantes via ces rendez-vous avec son public. En effet, pour chacun de ses live, l’objectif de Patrick Bruel était de faire connaitre différentes associations, et de proposer aux internautes de faire des dons. “Ça a rapporté beaucoup d’argent cette histoire” a-t-il lâché. Et d’expliquer : “Comme je m’étais engagé à titre personnel à doubler la somme, forcément ça a fait monter le truc“, a confié celui qui ne regrette pas du tout sa démarche ! “On est heureux de redistribuer, on a ce devoir-là. Moi, je suis très heureux de payer mes impôts en France !“, a-t-il déclaré, fier d’apporter sa participation à ceux qui en ont besoin. Bel acte de générosité !

Source: Lire L’Article Complet