Olympe et son mari Julien filent le parfait amour depuis plusieurs années. Le couple souhaite désormais agrandir la famille avec l’arrivée d’un enfant… Mais l’ex-candidat de The Voice est confronté au véritable parcours du combattant qu’est l’adoption, comme il l’a confié à Gala.

A post shared by OLYMPE (@olympeofficiel)

Un parcours semé d’embûches

Interrogé par Gala, Olympe a dévoilé qu’ils avaient obtenu une permission pour l’adoption depuis trois ans maintenant. Pourtant rien n’a encore abouti pour les amoureux…  Les démarches particulièrement difficiles en France repoussent leurs chances de fonder une famille.

Concrètement, on a un agrément qui nous permet d’adopter un enfant qui a entre 3 mois et 4 ans, mais on nous fait comprendre que bon… Ils fonctionnent avec la construction psychique un papa et une maman, on n’arrivera pas à adopter, car nous sommes un couple gay”, a-t-il expliqué.

https://www.instagram.com/p/CCGyX0xJWuF/

A post shared by OLYMPE (@olympeofficiel)

“Un enfant trisomique ça irait plus vite

Seule solution pour Olympe et son compagnon: adopter un enfant en situation de handicap. On nous a fait comprendre qu’adopter un enfant trisomique, ça irait plus vite“, a révélé l’ex-participant du télé-crochet de TF1.

Loin d’être contre cette idée, le trentenaire a pourtant admis que son quotidien d’artiste était un frein pour accueillir un enfant handicapé: “C’est pas qu’on ne veut pas, mais c’est simplement que c’est une charge plus lourde qu’un enfant en pleine santé, et avec mon métier, c’est compliqué de donner l’attention nécessaire à un enfant qui est atteint de trisomie”.

https://www.instagram.com/p/CI2TcbJlM_g/

A post shared by OLYMPE (@olympeofficiel)

Les époux restent tout de même déterminés à devenir des papas comblés !

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

On a précisé au service d’adoption que nous ne sommes pas contre adopter un enfant qui a des problèmes de santé, car lorsqu’un enfant arrive au monde, on ne peut pas soupçonner certaines pathologies, c’est la vie !“, a conclu Olympe à Gala.

Source: Lire L’Article Complet