Dans une interview accordée au Monde samedi 14 novembre 2020, Nicolas Bedos s’est livré sur le confinement – une période loin d’être évidente, surtout pour sa maman qui “en souffre”

  • Nicolas Bedos
  • Joëlle Bercot

Le confinement est une épreuve douloureuse pour de nombreux Français. En particulier pour les personnes isolées. Depuis la deuxième mise sous cloche du pays, vendredi 30 octobre 2020, plusieurs célébrités sont montées au créneau, à l’instar de Nicolas Bedos, qui a exprimé son mécontentement à maintes reprises sur les réseaux sociaux.

Dans les colonnes du Monde, samedi 14 novembre 2020, l’humoriste âgé de 41 ans a pris le temps de revenir sur ces accès de colère, derrière lesquelles se cache une inquiétude immense pour ses proches, notamment sa mère Joëlle Bercot, et les gens en souffrance. “Quand j’ai commencé à pousser des coups de gueule sur les réseaux sociaux au sujet du Covid, certains ont pensé que je me plaignais de ma situation. Ce n’est pas du tout le cas. Je confine agréablement et en excellente compagnie, je travaille comme une vache. Je ne parle pas de moi“, a insisté le fils de Guy Bedos qui a perdu son père jeudi 28 mai 2020. Et de poursuivre : Je parle des autres, de tous ceux qui souffrent, de ma mère qui a perdu l’homme de sa vie et qui est enfermée dans l’appartement du fantôme de son mari, de ma sœur avec son bébé d’un an dont le papa est patron de bistrot et qui est en train de tout perdre.Des révélations on ne peut plus bouleversantes.

“Je me suis transformé en féru de déco”

Transparent sur sa vie personnelle, Nicolas Bedos a reconnu que pour lui, le confinement n’est pas des plus éprouvants. En effet, le dramaturge se trouve dans un appartement en plein cœur de Paris, avec vue sur la Seine, précise le quotidien. À l’intérieur de son salon, sont installés deux canapés qu’il s’est offerts pendant le premier confinement, au printemps dernier. “En vivant enfermé, on devient un vrai petit-bourgeois d’intérieur. Je me suis transformé en féru de déco, c’est grotesque ! “, s’est-il amusé auprès de nos confrères.

Ses multiples coups de gueule

Après avoir suscité la polémique le 24 septembre 2020 en invitant les citoyens à ne plus respecter les gestes barrières, Nicolas Bedos s’était de nouveau offusqué plus d’un mois plus tard, au sujet de la fermeture des librairies. “On s’insurge que les librairies soient fermées alors que la Fnac reste ouverte. Du coup… ils ferment le rayon livres de la Fnac !” , avait lâché sur Twitter celui qui a reçu le soutien inattendu de Joey Starr. Et d’ajouter, avec une touche d’ironie : Comme ça y’aura pas de jaloux... et plus de livres. C’est génial tellement c’est con.”

Source: Lire L’Article Complet