Voici venue l’heure de la rentrée scolaire. Une rentrée anxiogène à souhait placée sous le signe du masque et des gestes barrières. Une hérésie pour Nicolas Bedos qui regrette ce lundi 31 août sur Instagram le monde d’avant, plus insouciant…

Nicolas Bedos

Nicolas Bedos a passé d’excellentes vacances en Corse où il a -pour le plus grand plaisir de ses abonnés- joué à l’instagrameuse avec un naturel confondant. Mais le retour semble plus difficile. Malgré la palpitante perspective de retourner prochainement dans une salle obscure pour découvrir le nouveau film de Christopher Nolan, Tenet, le réalisateur, comédien et humoriste semble grincheux ou a minima vaguement mélancolique. La raison en est simple, cette rentrée scolaire sous le signe du masque lui colle le bourdon. En ce lundi 31 août le frère de Victoria indique sur son compte Instagram : “Pensées émues pour nos gamins qui retournent à l’école dans de telles conditions, associant certains profs à des masques, des voix sourdes, et des classes à des salles d’hôpital. Comme si l’école, pour la plupart, ne foutait pas déjà le cafard…”

Y-a-t-il un pilote dans l’avion ?

Il conclut son message avec le sens de la formule qu’on lui connaît : Je ne sais pas quel taré a emprunté les clefs du monde, mais il conduit bourré”. “Et à contre sens….lui a alors répondu un abonné abondant dans son sens. Les internautes ont diversement apprécié le message de l’ex de Doria Tillier. Certains ont en effet estimé que le masque était un mal nécessaire pour éviter une catastrophe et le risque de seconde vague : “Ne vous inquiétez pas, ils vont s’en remettre, ils risquent cependant d’être plus impactés par le décès de leur parents ou proches si nous ne sommes pas plus responsables !” lui a répondu un internaute qui s’est vu répondre du tac au tac par Nicolas Bedos : “Ce que vous êtes responsables et sérieux et citoyens et chiants de nos jours … “.

Une internaute malicieuse a néanmoins trouvé une utilité au masque susceptible de séduire le fils du regretté Guy Bedos “ Toujours voir le côté positif ” a t-elle suggéré, “l’antisèche écrite dans le masque et ce délice de pouvoir discuter avec son voisin sans pouvoir se faire gauler”. De l’art de toujours voir le verre à moitié plein ?

A post shared by Nicolas Bedos (@nicolasbedosofficiel) on

Source: Lire L’Article Complet