Captivés par bande dessinée de Malik Bentalha, Léon et Lila ont été immortalisés par leur maman Mélissa Theuriau en train de lire. Une magnifique photo partagée par la femme de Jamel Debbouze.

La semaine a été chargée pour Mélissa Theuriau, marquée par la diffusion de son documentaire Bouche cousue diffusé dans Infrarouge sur France 2. Un beau projet dans lequel témoigne Thierry Beccaro et dont elle a été invitée à parler dans l’émission 6 à la maison le 18 novembre dernier. La journaliste y donne la parole à des enfants battus. Le travail émouvant de celle qui a retrouvé les siens le temps d’un week-end plus léger, rythmé par la lecture d’une bande-dessinée. En story Instagram ce vendredi 20 novembre, l’épouse de Jamel Debbouze a posté une très belle photo de leurs enfants Léon, 11 ans, et Lila, 9 ans, sur laquelle on les voit assis, en pyjama, dans un canapé en train de lire l’album C’est la récrée, Malik et les copains d’abord, publiée chez Jungle.

« Merci Malik Bentalha », écrit l’ancienne présentatrice de Zone interdite. Si elle remercie l’humoriste, c’est parce que c’est lui qui est l’auteur du livre qui a apporté tant de bonheur à ses enfants. « BD validée, mais lue beaucoup trop vite. Écris vite le tome 2 stp », ajoute la mère de famille. Être « lu et approuvé » par les enfants d’un des humoristes préférés des Français… De quelle meilleure publicité rêver ? En tout cas, ce joli compliment doit lui faire du bien, car le contexte, en plein confinement n’est pas forcément le meilleur pour lancer une bande dessinée.

« Je sors une BD au moment où tous les rayons des librairies sont fermés ! », ironisait Malik Bentalha le 13 novembre dernier dans les colonnes de La Provence. À ce moment-là, il ne savait pas encore que les enfants de son ami Jamel Debbouze, grâce à la complicité de Mélissa Theuriau, en feraient la promotion à leur façon.

Elle ne montre jamais leur visage

Un joli coup de pouce très charmant sur lequel la journaliste de 42 ans a préféré cacher leur visage avec de belle petites têtes de chat. Même si elle rechigne toujours à les montrer pour les protéger, elle partage régulièrement des moments importants de leur vie avec le public. Début septembre, elle avait ainsi posté des photos de la rentrée des classes marquée par le respect des règles sanitaires.

« J’en mets très peu. (…) J’ai plaisir aussi à partager des moments doux, qui ont du sens. Il y a des moments où je peux me permettre de poster une photo qui me touche. En revanche, je ne montre jamais leur visage. C’est une règle à laquelle je ne déroge pas ! », avait-elle expliqué dans les colonnes de Gala en 2019. Des photos qu’elle assurait poster « spontanément », « sans réfléchir » et sans stratégie.

Article réalisé avec l’agence 6Médias

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet