Alors que le procès de Meghan Markle à l’encontre de Associated Newspapers aura lieu à l’automne 2021, le doute plane sur la présence de son père à cette audience. La justice est prête à lui tendre la main.

C’est un bras de fer judiciaire qui n’en finit plus et auquel Thomas Markle pourrait ne pas assister. “En mauvaise santé” ou encore “mourant”, lui qui trouverait le processus juridique “stressant” à en croire le correspondent royal de la chaîne ITV, Chris Ship, le père de Meghan Markle redoute de ne pas pouvoir prendre la parole lors du procès qui oppose sa célèbre fille à la maison mère du Mail on Sunday, Associated Newspapers, pour “violation de la vie privée.” Mais si le doute planait encore, la justice britannique est prête à lui offrir les moyens nécessaires pour témoigner, dans le cas où il ne pourrait pas se rendre à Londres pour assister à l’audience. Ainsi, et toujours selon le journaliste Chris Ship, le septuagénaire pourra faire une déposition” auprès de la Haute Cour si son état de santé ne lui permettrait pas de s’envoler pour la capitale du Royaume-Uni depuis le Mexique, là où il réside.

Comme l’affirme le tabloïd britannique The Mirror ce mercredi 18 novembre, Thomas Markle a appris avec inquiétude et agacement que le procès intenté par la duchesse de Sussex à l’encontre de Associated Newspapers – suite à la publication d’une lettre intime dans les colonnes du Mail on Sunday au mois de février 2019 – avait été reporté pour un motif qui ne lui a pas été précisé à l’automne 2021, alors qu’il était prévu, dans un premier temps, pour le mois de janvier. Reconnu comme “témoin important” par les avocats du média anglo-saxon, contre lequel Meghan Markle et le prince Harry se montrent revanchards, le directeur de la photographie retraité souhaitait plus que tout que sa parole soit entendue, lui qui est, à ce jour, en conflit perpétuel avec l’ex-actrice.

A witness statement from Thomas Markle revealed he was finding the legal process “stressful” & would prefer an early trial. The judge said “he is elderly & not in the best of health” but could make a deposition if he was unable to fly to London to give evidence at the High Court

Son témoignage permis mais non essentiel

Mais s’il pourra s’exprimer, en personne ou à travers une déposition, le juge Mark Warby a estimé que “les pensées et les sentiments subjectifs semblent être, de toute façon objective, un aspect relativement mineur de l’affaire dans son ensemble.” Et d’ajouter : “il n’est pas suggéré que le témoignage de M. Markle sur ces sujets soit un élément essentiel de la défense.” Mais aussi, rien n’indique que M. Markle ne serait pas disponible pour témoigner plus tard l’année prochaine (…) aucune preuve médicale suggérant qu’un retard rendrait sa disponibilité moins probable.” Rappelons tout de même que Thomas Markle a été opéré du cœur en urgence en 2018, avant que sa fille ne dise “oui” pour la vie au prince Harry.


Source: Lire L’Article Complet