Invité de Sept à huit sur TF1 ce dimanche 2 mai, Michel Sardou revient sur les raisons de la fin de son amitié avec Johnny Hallyday : une blague sur ses filles Jade et Joy qui n’est pas du tout passée.

A propos de


  1. Michel Sardou


  2. Johnny Hallyday


  3. Joy Hallyday

« On se réconciliera là-haut… » Plus de trois ans après la mort de Johnny Hallyday, Michel Sardou revient sur sa brouille avec le rockeur dans son livre Je ne suis pas mort… je dors, publié le 6 mai prochain aux éditions XO, mais aussi dans le portrait de la semaine de Sept à huit diffusé sur TF1 ce dimanche 2 mai. « On était deux frères pendant des années et des années. Et puis on s’est fâché », a-t-il expliqué à Audrey Crespo-Mara. « Il s’est fâché à cause de moi. Je le reconnais volontiers, j’ai été très maladroit. J’ai fait une improvisation sur scène qui se voulait moqueuse… », a révélé Michel Sardou. Inconsciemment, le chanteur des Lacs du Connemara a brisé des décennies d’amitié en un seul concert. Sur scène, l’artiste connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche s’était permis d’ironiser sur Jade et Joy.

« J’ai mis ces deux petites filles qu’on voyait partout dans les journaux (NDLR : Jade et Joy), et j’ai dit : ‘Ça va être difficile de les mettre sur des skis’, parce qu’il venait d’acheter un chalet en Suisse », s’est-il souvenu dans Sept à huit, admettant que « ce n’est ni drôle ni méchant ». Seulement, le père des deux petites-filles qu’il avait adoptées avec Laeticia Hallyday « l’a très mal pris, car on a été bien-sûr lui raconté derrière, on a aussi amplifié la chose », a ajouté Michel Sardou, précisant que son ancien ami « avait une cour très XVIIe siècle ». Johnny Hallyday ne lui pardonnera jamais.

🔵 « Avec Johnny, on se réconciliera là-haut…»

Son regard sur l’époque, sa dispute avec Johnny, sa femme « sa seule certitude » : #MichelSardou, nouveau Commandeur de la Légion d’honneur, est le « Portrait de la Semaine » d’@audrey_crespo.
📺 Ce soir, dès 18h20 sur @TF1. pic.twitter.com/ioLpxZT2Zi

Il ne l’a jamais revu

Face à cette incompréhension, le chanteur de La Maladie d’amour raconte être allé s’expliquer avec son « frère » qui lui aurait lancé : « Je ne veux pas parler avec toi ». « Je lui dis : ‘Ça tombe bien, tu n’as qu’à écouter’. Il me dit : ‘Non, je ne veux même pas t’écouter’. Et puis voilà, on ne s’est plus reparlé », a résumé le chanteur de 74 ans. « Non, ça n’a rien à voir avec le racisme. Il avait trouvé que c’était méchant pour ses filles, que je me moquais de ses filles qu’il adorait », a ajouté Michel Sardou.

« Quand on fait une improvisation, les mots sortent avant la pensée », a reconnu l’artiste, tout en précisant qu’il n’y avait « pas de racisme » dans les propos qu’il avait tenus sur scène. « Ce n’était pas du tout raciste. Lui l’a mal pris, mais pour ses enfants. Voilà, on s’est arrêté là, on n’a jamais pu se rapprocher. Mais, c’est de ma faute, donc il avait raison ! », a confié sur TF1 celui qui n’a « malheureusement » jamais revu Johnny après cette mauvaise blague.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : DANIEL ANGELI / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet