Madonna a fait passer un message fort adressé contre le gouvernement de Vladimir Poutine ce lundi 20 juillet sur Instagram. La star de la pop a relayé une vidéo datant d’un concert tenu à Saint-Pétersbourg en 2012 qui aurait été la source d’un conflit entre elle et la Russie.

Madonna

Vladimir Poutine

Madonna n’a pas pris de gants pour dénoncer un coup de pression dont elle a été victime de la part de la Russie, sur Instagram ce lundi 20 juillet. Les autorités du pays auraient voulu lui faire payer sa prise de position en faveur des droits LGBTQI+ (personnes Lesbiennes Gays Bisexuelles Trans Queer Intersexes +). Elles n’auraient en effet pas apprécié le message militant adressé en soutien à la communauté gay lors d’un concert que la chanteuse a donné en août 2012 à Saint-Pétersbourg. La superstar d’aujourd’hui 61 ans avait aussi dénoncé peu avant la condamnation des Pussy Riots, le groupe qui militait contre les politiques jugées homophobes de leur pays. La même année, sous l’impulsion du gouvernement de Vladimir Poutine alors récemment redevenu Premier ministre, Moscou avait adopté une loi considérée comme un amalgame grossier car elle punissait les auteurs de tout “acte public faisant la promotion de l’homosexualité et de la pédophilie”. L’année suivante, une loi contre “la propagande gay” avait également été promulguée.

Pied de nez au gouvernement russe

Comme un pied de nez, Madonna a partagé la vidéo à nouveau sur son compte Instagram, histoire qu’elle ne reste pas dans l’oubli. Devant une foule en délire qui brandissait à l’unisson le drapeau arc-en-ciel emblématique de la cause LGBTQI+ on voit la compagne d’Ahlamalik Williams déclarer : “C’est une période très étrange, je voyage beaucoup et je ressens que les gens ont de plus en plus peur des gens différents, ils sont de plus en plus intolérants mais nous pouvons faire la différence, nous pouvons changer ça, nous avons le pouvoir. Nous n’avons pas besoin de le faire avec de la violence, mais avec de l’amour”. L’artiste a poursuivi, allant droit au but : “La communauté gay et les gens gay ici et tout autour du monde, ont les mêmes droits ! D’être traité avec dignité respect, tolérance, compassion et amour.” En commentaire de la vidéo, la star a raconté les conséquences de ses propos : “j’ai reçu une amende d’1 million de dollars de la part du gouvernement pour avoir soutenu la communauté gay. Je n’ai jamais payé…. #libertédexpression (…)” Au lieu de son silence, la Russie a donc eu droit à une piqure de rappel des positions politiques de la reine de la pop, qui n’a pas pour habitude de se laisser bâillonner.


Source: Lire L’Article Complet