Papa d’un second enfant, le prince Harry compte prendre cinq mois de congé paternité. Une décision qui pose question aux États-Unis, où le congé paternité n’est pas la norme.

Le prince Harry et Meghan Markle sont les heureux parents d’une petite Lilibet depuis le 4 juin. Déjà papa d’Archie, deux ans, le petit-fils d’Elizabeth II compte prendre cinq mois de congé paternité pour s’occuper de sa fille, dans sa propriété de Montecito, en Californie. Une telle décision pose question aux États-Unis, où le droit au congé paternité n’est pas courant au sein des entreprises américaines. “Ce n’est pas la norme”, selon Marlene Koenig, experte royauté, interrogée par Express, ce dimanche 18 juillet.

À travers sa fondation Archwell, le prince Harry va pouvoir bénéficier de ce congé paternité au même titre que son épouse Meghan. Depuis leur installation sur la côte-ouest américaine, le duc et la duchesse de Sussex sont à la tête de leur propre fondation, qui offre jusqu’à 20 semaines de congé paternité à ses salariés. “C’est plutôt cocasse que leur fondation propose ce genre de choses alors que ce n’est pas la norme aux États-Unis, où il n’y a pas de politique nationale en matière de congé paternité”, explique Marlene Koenig. D’après l’experte en têtes couronnées, l’État fédéral propose bien un certain nombre de semaines de congé paternité aux fonctionnaires sans que ce soit imposé au niveau national aux entreprises privées. “C’est intéressant, cinq mois ? Beaucoup de femmes Américaines sont en mode : ‘excusez-moi’. Pour la majorité d’entre elles, il faut économiser ses congés maladie et ses congés payés puis les combiner, à moins d’avoir un bon employeur”, ajoute-t-elle.

https://www.instagram.com/p/CPyihcjFcLn/

A post shared by Duke and Duchess of Cambridge (@dukeandduchessofcambridge)

Baptême en vue pour la petite Lili

Prendre quelques mois de congé permettra à Harry et Meghan de réfléchir sereinement aux prochaines grandes étapes de leur vie. À commencer par le baptême de leur petite dernière. La date n’a pas encore été dévoilée, mais il se pourrait que l’événement ait lieu le 4 août prochain. Il s’agit de la date d’anniversaire de Meghan, soit deux mois exactement après la naissance de Lili. D’après le Daily Mail, le fils de Diana aurait dit à plusieurs personnes, lors de l’inauguration de la statue de sa mère, qu’il souhaitait que le baptême ait lieu à Windsor. Si cela se concrétise, il s’agira de la première visite de Meghan Markle au Royaume-Uni depuis leur départ pour Los Angeles, en 2020.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet