Le prince William s’est lancé un nouveau défi. “Choqué”, le fils aîné du prince Charles s’engage à forcer les géants des médias sociaux à prendre des mesures urgentes pour lutter contre le racisme et les discours haineux sur leurs plateformes.

A propos de

  1. William d’Angleterre

Facebook, Instagram, Twitter… dans son viseur. Le prince William s’est montré déterminé à mettre fin aux abus sur les réseaux sociaux. “Choqué et consterné” par le manque d’action contre le racisme et les discours haineux, le duc de Cambridge s’est engagé à négocier personnellement un accord avec les grandes entreprises de technologies rapporte The Mirror.

En tant que président de la fédération anglaise de football, le futur héritier du trône et grand amateur de ballon rond, soutiendra également les appels en faveur d’un nouveau groupe de travail réunissant les entreprises en cause, la fédération et les ligues de football alors que plusieurs footballeurs noirs sont devenus des cibles sur les réseaux sociaux. Récemment, la star de Manchester United, Marcus Rashford, a révélé être victime d’abus en ligne. Cela me met tellement en colère que les gens soient autorisés à agir ainsi. J’en ai assez des excuses, ça dure depuis trop longtemps. C’est la faute de chacun d’entre nous et nous devons nous unir pour l’éradiquer,” a fait savoir avec aplomb le prince William.

Le prince William, fer de lance d’un nouveau mouvement

Un combat salué par Sanjay Bhandari, président de la campagne Kick It Out. William est un allié puissant dans la lutte contre le racisme et l’extrémisme et ensemble, nous pouvons faire la différence pour mettre fin à ces abus,” a-t-il confié, admiratif. Les sociétés incriminées, déjà confrontées à des amendes importantes, pourraient être plus lourdement impactées encore si elles ne s’attaquent pas aux abus sur leurs plateformes. Le prince William se montre donc prêt à défier les géants des nouvelles technologies, estimant qu’il fait surement partie de son devoir de faire du monde en ligne un endroit plus sûr.

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet