Habituellement très discrète sur sa vie privée, Halle Berry a fait quelques confidences au vitriol sur le père de sa fille, évitant de le nommer directement.

Les rapports semblent toujours aussi complexes et conflictuels entre Halle Berry et le père de sa fille Nahla (12 ans). Il y a quelques jours, l’actrice de 54 ans a publié sur sa page Instagram une citation explicite. «Les femmes vous doivent que dalle», lisait-on. Dans les commentaires, la comédienne oscarisée a eu quelques échanges avec ses abonnés, donnant son point de vue sur le sujet et laissant entendre qu’elle était en litige avec son ex-compagnon Gabriel Aubry.

https://www.instagram.com/p/CK95w5xD0k6/

Voir cette publication sur Instagram

Sans nommer directement ce dernier, Halle Berry -qui est aussi la maman d’un fils de 7 ans, Maceo, avec son ancien partenaire Olivier Martinez- a expliqué qu’elle avait passé «plus d’une décennie» à payer pour le «train de vie» de Gabriel Aubry à travers la pension alimentaire qu’elle verse à celui-ci pour l’éducation de leur fille. «Je pense que si une femme ou un homme doit payer une pension alimentaire bien élevée que nécessaire pour des besoins qui aident à SOUTENIR l’enfant, c’est mal ! Il faut une grande force pour payer ça chaque jour. (…) C’est de l’extorsion !», a-t-elle dit selon E! News.

“C’est au-delà des besoins raisonnables de l’enfant”

D’après le média, une décision de justice avait établi en 2014 que Halle Berry devait verser 16 000 dollars mensuels à Gabriel Aubry pour subvenir aux besoins de leur fille. Une aubaine pour le mannequin canadien de 44 ans, qui encaisse de faibles revenus comparés aux cachets de l’actrice, mais une injustice criante pour la star hollywoodienne. «Je comprends que certains parents (hommes ou femmes) peuvent avoir besoin d’aide, mais je pense aussi qu’en ces temps modernes, les hommes et les femmes ont la responsabilité de prendre soin financièrement de leurs enfants, de travailler dur et de faire tout leur possible pour y arriver par eux-mêmes», a-t-elle poursuivi.

Dans certains cas, comme le sien selon elle, les paiements peuvent être versés de façon «abusive». «La façon dont de nombreuses lois sont établies fait que les gens sont autorisés à UTILISER les enfants afin de recevoir de l’argent pour vivre un train de vie qu’ils n’ont pas gagné. C’est au-dessus et au-delà des besoins raisonnables de l’enfant et c’est là où tout est le mal, où je vois l’abus», a-t-elle encore dit.

Halle Berry a fini par qualifier ces lois autour des pensions alimentaires de «dépassées», affirmant qu’elles «ne reflètent plus le monde moderne». Et de conclure : «Je peux dire que je la vis tous les jours et je peux vous dire que c’est difficile. Je comprends parfaitement les sentiments de ces hommes qui se sentent exploités par le système».

A lire aussi : Halle Berry révèle l’identité de son nouveau compagnon

Source: Lire L’Article Complet