Le variant Delta pourrait changer les projets de vacances des aoutiens. Le Figaro nous apprend le mercredi 7 juillet 2021, suite au conseil des ministres, que le gouvernement s’inquiète pour les vacances des Français.

  • Emmanuel Macron

Heureux de reprendre leur liberté, les Français pourraient bientôt souffrir à nouveau des conséquences de la pandémie de Covid-19. En cause ? La progression fulgurante du variant Delta, “redoutable et extrêmement rapide d’après le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, qui a dévoilé lors d’une conférence de presse donnée suite au conseil des ministres du mercredi 7 juillet 2021 qu’il représente “40% des contaminations” dans l’Hexagone.

Ce même jour, Le Figaro a publié un article sur les conclusions de cette réunion où le premier sujet abordé a été la situation sanitaire, et qui sera suivie d’un Conseil de défense sanitaire le lundi 12 juillet 2021. Et les nouvelles ne sont pas bonnes. D’après le quotidien, “au sein du gouvernement, on commence à s’inquiéter pour les Français qui ont programmé leurs vacances en août“. Durant son compte-rendu du conseil des ministre, Gabriel Attal a prévenu : Partout où [le variant Delta] sévit, il peut gâcher l’été.

La question de la vaccination obligatoire

Moins d’un mois après la première étape du déconfinement, une nouvelle menace s’abat. Et pour éviter que celle-ci n’ébranle les projets des Français, Emmanuel Macron a fait des demandes à ses ministres. Selon Le Figaro, ils doivent “travailler sur les contrôles aux frontières, la vaccination obligatoire, le pass sanitaire, mais aussi sur les critères qui pourraient déclencher de nouvelles mesures de restrictions“.

La vaccination, dont le rythme ralentit, est pour l’instant la solution choisie pour éviter cette quatrième vague. Elle pourrait bientôt devenir obligatoire pour les soignants. “On se donne l’été pour que tout le monde ait eu le temps de faire son choix, après quoi, si la vaccination est insuffisante, nous irons vers une vaccination obligatoire“, a déclaré Olivier Véran sur Franceinfo le 29 juin 2021. Le professeur Jean-Claude Delfraissy approuve cette mesure : “Beaucoup se joue dès maintenant. Si on veut anticiper ce qu’il se passe en septembre, c’est dès maintenant.” Martin Blachier va plus loin, et estime qu’il faudrait rendre la vaccination obligatoire pour toutes les personnes vulnérables.

Source: Lire L’Article Complet