Ce vendredi 5 février, sur l’antenne de LCI, Coralie Dubost a vivement étrillé Florian Philippot. La gestion de la crise sanitaire provoquée par le coronavirus encore au centre du débat.

A propos de

  1. Coralie Dubost

Échange sous haute tension. Alors que Emmanuel Macron opte pour le pari de la confiance, faisant l’impasse sur un troisième confinement, Florian Philippot n’y voit guère un cadeau. Et ce, en raison des restrictions qui sont encore en place comme il l’explique ce vendredi 5 février dans l’émission Brunet Direct sur LCI. Mesures qu’il interprète comme une menace à la liberté des Français. La preuve, le 9 janvier 2021, près de 300 personnes (dont Les Patriotes, son parti) ont manifesté devant le ministère de la Santé, déplorant une “coronafolie” ou encore une “dictature sanitaire.” “Il faut opposer à ça une vraie résistance”, affirme-t-il. Mais face à ses déclarations, Coralie Dubost – présente en plateau – n’a pu s’empêcher de lui répondre. “C’est un peu la folie complotiste qui est en train de s’exprimer”, estime la députée de l’Hérault.

Si elle avoue les nombreuses contradictions auxquelles les Français ont été exposés dans le courant de la crise sanitaire par médias interposés, la compagne d’Olivier Véran rectifie tout de même les propos de Florian Philippot. “On peut encore faire des choses en France, on n’est pas à nouveau en confinement, il y a de la considération qui est prise, il y a plein de choses qui ont été réaménagées”, développe Coralie Dubost, “il y a quand même des pas qui ont été faits.” Et lorsque l’ex-bras droit de Marine Le Pen déplore l’absence d’une opposition au gouvernement dans les débats, elle le corrige fermement. “La démocratie est évidente.” Encore une passe d’armes pour l’homme politique.

▶ Liberté restreinte.

🗣 @f_philippot, président des Patriotes : "Ce pouvoir avance comme dans du beurre dans les restrictions de liberté parce qu'il n'y a pas de contre-pouvoir."

🗣 @CoDubost, députée #LaREM : "La démocratie est bien vivante."

📺 #BrunetDirect @ericbrunet. pic.twitter.com/S6EckKjZrk

Elle prend position

Coralie Dubost a pris l’habitude de recadrer les détracteurs de l’exécutif. Désobéissance civile des mesures sanitaires, critiques autour de la campagne de vaccination ou encore débat autour du projet de loi sur le séparatisme, celle qui a été surnommée “Bébé Macron” multiplie les accrochages. Tantôt à la télévision, tantôt sur les réseaux sociaux. Combat qu’elle épouse aussi pour défendre son compagnon, ministre des Solidarités et de la Santé et donc souvent pris pour cible en raison de la crise provoquée par le Covid-19.

Crédits photos : Alain ROBERT/SIPA

Source: Lire L’Article Complet