En détention provisoire pour le meurtre de son épouse Delphine, Cédric Jubillar peut compter sur le soutien de sa nouvelle compagne Séverine, qui vient de donner de ses nouvelles dans une interview.

Il continue de clamer son innocence. Incarcéré à Seysses depuis le mois de juin, Cédric Jubillar affirme ne rien à voir avec la disparition de son épouse Delphine, qui n’a plus donné signe de vie depuis le 15 décembre 2020. Une version à laquelle croit également Séverine, la nouvelle compagne du peintre-plaquiste qui continue de le soutenir, y compris financièrement. “Tout se paye en prison, c’est ça le problème, de la nourriture à la cigarette. Il a dû s’acheter une plaque et une cafetière pour se faire à manger parce qu’il ne mange pas vraiment à sa faim. Il a perdu trois kilos“, confie-t-elle à Femme Actuelle.

En couple avec Cédric Jubillar depuis avril, après une rencontre lors d’une battue, la mère de famille de 44 ans en a également dit plus sur son moral : “Il n’a même pas de nouvelles de ses enfants, c’est très dur pour lui“, assure Séverine. Pour elle aussi, ces moments sont particulièrement compliqués : ses parents ne lui “parlent plus“. “Je vis une histoire de dingue, explique-t-elle. Je suis en rémission d’un cancer (…) J’ai deux enfants, de 24 et 16 ans, mais je ne lâcherai pas Cédric. C’est une personne adorable, le meilleur de tous les hommes que j’ai rencontrés dans ma vie.

Séverine ne doute pas de l’innocence de Cédric Jubillar

Si Cédric Jubillar est toujours derrière les barreaux, puisque sa demande de remise en liberté a été refusée à cause “d’indices graves et concordants permettant de penser qu’il est impliqué dans le meurtre de sa femme“, elle croit toujours dur comme fer à sa version des faits. “J’ai entièrement confiance en lui, je sais qu’il est innocent… Je me demande vraiment ce qu’il fait en prison, insiste-t-elle. Son frère et ses amis sont aussi derrière lui. C’est impossible qu’il ait fait une chose pareille“, ajoute Séverine, qui crie à l’injustice.

D’autant que Cédric Jubillar, lâché par sa mère, ne lui a “jamais parlé de Delphine au passé” : “Pour lui, sa femme n’est pas décédée. Il a continué de la chercher tant qu’il le pouvait parce qu’il était certain qu’elle était toujours vivante. Il pensait même qu’elle était peut-être partie à Madrid avec un autre homme…“, assure-t-elle.

Crédits photos : Capture d’écran W9

Autour de

Source: Lire L’Article Complet