Le 19 août, Raphaël Enthoven dévoilera un roman autobiographique, “Le temps gagné” (Ed. L’Observatoire), dans lequel il revient sur sa jeunesse. Dans cet ouvrage, le philosophe évoque plusieurs figures intellectuelles, mais s’inspire également de son ex Carla Bruni, au sujet de laquelle il s’autorise d’ailleurs quelques fantaisies…

Carla Bruni a et aura toujours une place importante dans le coeur de Raphaël Enthoven. Preuve en est, le roman autobiographique que le philosophe s’apprête à sortir. Baptisé Le temps gagné, cet ouvrage qui paraîtra le 19 août prochain aux éditions de L’Observatoire revient sur la jeunesse du père d’Aurélien Enthoven. Au fil des pages, l’auteur évoque plusieurs figures intellectuelles, à l’instar de Bernard-Henri Lévy, Michel Onfray ou encore Luc Ferry, mais s’inspire également d’une femme qui a beaucoup compté dans sa vie : Carla Bruni, son ex-compagne et la mère de son fils. Dans ce roman, elle devient Beatrice, une ex-championne de tennis, dépeinte comme l’âme soeur du narrateur : “Quand ils se croisent, la première est à la retraite et l’autre finit ses études. Ce sont des errants qui marchent sur un fil, avec le gouffre en contrebas, mais qui ont en commun de refuser les compromis”, explique l’auteur, dans les colonnes de L’Express, ce jeudi 13 août.

Dans un extrait dévoilé en avant-première par l’hebdomadaire, on comprend que le personnage de Beatrice, derrière lequel se cache en réalité Carla Bruni, est une femme qui se distingue des autres, par sa fantaisie mais également son indépendance : “Beatrice était fidèle à elle-même, immuable et sublime (…) Dans cette Chine enfin, dans ce Maghreb où des femmes soumises portaient des chaussures trop petites, elle incarnait dangereusement l’indépendance et le célibat (…) Beatrice au milieu de ces singes, c’était Candy chez les morts-vivants. Elle seule s’y déplaçait sans masque, comme on inspecte un chantier sans casque”, peut-on lire dans Le temps gagné.

Carla Bruni, une héroïne de roman ?

Si Carla Bruni occupe toujours une place privilégiée dans la vie de son ex, la réciproque est aussi vraie. Il faut dire que leur histoire, tout comme leur rencontre, a été passionnelle. Lorsque Carla Bruni jette son dévolu sur ce philosophe clivant, elle est encore en couple avec son père, Jean-Paul Enthoven. De son côté, Raphaël Enthoven est marié à Justine Lévy, la fille de Bernard-Henri Lévy. Trompée et humiliée, l’épouse de l’essayiste couchera ses souffrances sur papier, dans un roman baptisé Rien de grave, paru en 2004, dans lequel elle raconte la prédation d’une certaine “Paula”, “belle et bionique, avec un regard de tueuse”. En lisant entre les lignes, on comprend vite qu’il s’agit de l’ancienne star des podiums… Une chose est sûre, Carla Bruni n’en finit pas d’inspirer.

Crédits photos : BERTRAND RINDOFF PETROFF / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet