Le 2 février, Brigitte Macron s’est rendue à la Maison de Solenn dans le cadre de son combat contre le harcèlement. La Première Dame a passé un agréable moment à partager avec ces adolescents.

A propos de

  1. Brigitte Macron

  2. Emmanuel Macron

J’étais plus cool avec mes élèves qu’avec mes enfants, confie Brigitte Macron aux adolescents qu’elle est venue rencontrer ce 2 février. Dans l’enceinte de la Maison de Solenn, sur le site de l’hôpital Cochin à Paris, la Première Dame échange avec des adolescents sur leur avenir, nous apprend Paris Match. Vous avez choisi des métiers d’avenir, leur glisse-t-elle, à la manière d’une conseillère d’orientation, au sujet de leur choix d’évoluer dans l’hôtellerie et la restauration. Maman de trois enfants, et sept fois grand-mère, Brigitte Macron s’est toujours sentie à l’aise avec les adolescents.

Si elle est venue dans cet endroit si particulier c’est pour évoquer le harcèlement scolaire, l’un de ses combats. Marc, Inès et Nolwenn, les trois ados avec lesquels elle discute en ont été victimes. Satisfaite de voir que le harcèlement “en présence” est en baisse, elle se désole en revanche de voir celui de meute continuer de sévir sur les réseaux sociaux. La Première Dame leur explique qu’elle aussi en est victime, que ce n’est rien qu’il ne faut pas y faire attention : Qui sont ces gens ? Ce n’est rien. Si je les écoute, je ne me lève pas le matin.De quoi rebooster quelque peu ces ados. Mais également Brigitte Macron. Vous m’avez fait du bien, leur confie-t-elle.

“J’ai toujours gardé en moi ce moment d’adolescence et je veux le garder”

Durant ces quelques heures passées à leur côté, la femme d’Emmanuel Macron a du retrouver le plaisir qu’elle avait lorsqu’elle était enseignante. Cette “vocation” qui lui permettra de rencontrer Emmanuel Macron et qui semble ne lui avoir laissé que de bons souvenirs. Sur ses anciens élèves, elle confiait récemment au micro de France Bleu : “C’est extraordinaire ce que les adolescents peuvent vous apporter, à condition qu’on arrive un peu à rentrer dans leur monde. J’ai toujours gardé en moi ce moment d’adolescence et je veux le garder. Ça dit quelque chose de ce que je suis et ça le dira toujours.”

Crédits photos : Gwendoline Le Goff / Panoramic / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet