Dans Quotidien ce jeudi 11 février, le journaliste du Monde Yann Bouchez révèle les dessous de son enquête consacrée à Gérard Louvin et Daniel Moyne. Ces derniers sont ciblés par des plaintes pour viols et agressions sexuelles.

A propos de

  1. Gérard Louvin

  2. Daniel Moyne

Après Olivier A., quatre autres hommes ont saisi la justice, déposant plainte contre Gérard Louvin et Daniel Moyne pour viols et agressions sexuelles. Ce mardi 9 février, le journal Le Monde a dévoilé une longue enquête au sujet de ces témoignages accablants. Un texte aux détails glaçants dont son auteur, le journaliste Yann Bouchez, dévoile les secrets dans Quotidien ce jeudi 11 février. D’après lui, d’autres nombreux éléments n’ont pas été révélés. “On n’a pas tout publié”, assure-t-il. Pour cause, notamment : “il y a la dignité de la personne qui nous fait confiance à respecter.”

Yann Bouchez se rappelle ainsi d’un certain Grégory qui, comme Olivier A., fait état de violences sexuelles dont il aurait été victime, à la suite de sa rencontre avec Gérard Louvin et Daniel Moyne. “Je l’ai vu pendant plus de deux heures et je n’ai pas mis certains éléments parce que lui n’y tenait pas, parce que moi, je ne voulais pas mettre ça dans un papier non plus.” Mais dans de telles affaires, il est apparu crucial au journaliste de passer les faits qui lui ont été apportés en revue. “Ça me paraît important de raconter à quel point ça peut être violent et à quel point ça peut détruire la vie d’un homme. Pour raconter ça, il y a besoin de rentrer dans certains détails.

“L’affaire Weinstein bis”

Gérard Louvin et son époux nient tout en bloc. Tandis que leurs avocats ont affirmé qu’ils seraient victimes d’un chantage d’Olivier A., le producteur a estimé que les quatre nouvelles plaintes le ciblant ne sont que les preuves d’un “procès de l’homosexualité.” Pour l’avocat des quatre nouveaux plaignants, cependant, il n’en est rien : cette nouvelle affaire n’est que le début de la fin pour l’omerta. “C’est l’affaire Weinstein bis, a déclaré Me Pierre Debuisson sur BFMTV ce mardi 9 février.

En d’autres termes, “une affaire qui touche une grande partie du show-business français puisque de nombreuses personnes étaient au courant.” Pour rappel, dans le cas d’Olivier A., si Daniel Moyne est accusé de “viol sur mineur de moins de 15 ans par ascendant”, Gérard Louvin est sous le coup d’une enquête pour complicité de viols sur mineur de moins de 15 ans par ascendant.” Pour l’heure, ils sont présumés innocents des faits qui leur sont reprochés.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet