Jugé en appel dans l’affaire de l’arbitrage du Crédit lyonnais, Bernard Tapie ne peut plus assister à son procès actuellement en cours. Ses avocats sont également absents.

  • Bernard Tapie

L’audience se poursuit sans lui. Le procès en appel de l’ancien homme d’affaires a repris sans Bernard Tapie, trop affaibli pour y assister. Il est jugé pour « escroquerie » et « détournement de fonds publics » dans l’affaire de l’arbitrage rendu en 2007 en règlement de son contentieux avec le Crédit lyonnais. Ses avocats qui avaient demandé un renvoi pour raisons médicales sont également absents. Cette requête d’un report avait été formulée en raison de l’aggravation de l’état de santé de leur client. Bernard Tapie a toujours expliqué vouloir se défendre lui-même et ne souhaite pas que ses avocats s’expriment à sa place. Comme l’a rappelé l’un de ses avocats, maître Temime, son client, qui a été présent plusieurs fois depuis la reprise des audiences le 10 mai dernier, “a essayé d’aller le plus loin possible dans le procès.” Les traitements qu’il va suivre “sont susceptibles de lui permettre de participer à un nouveau procès à une date relativement proche”, a indiqué Me Temime, sollicitant qu’une expertise soit ordonnée, comme le rapporte Le Parisien.

“Très bien, parfait, et bien au revoir!”

Pour justifier la poursuite actuelle de l’audience, et tout en reconnaissant le courage de l’homme d’affaires face à la maladie, le parquet général a indiqué qu’aucun renvoi ne pourrait être possible avant avril 2022. Après une suspension, la cour d’appel a rejeté ces demandes, “au motif que ce renvoi serait contraire au respect du délai raisonnable auquel les prévenus ont droit”. La présidente a notamment motivé sa décision en soulignant que Bernard Tapie avait été entendu pendant l’instruction et lors du procès. « Très bien, parfait, eh bien au revoir ! », a lancé Me Temime en quittant la salle avec son associée, Julia Minkowski. Le fils de Bernard Tapie s’est également indigné de la poursuite du procès. Invité de BFMTV le 26 mai, Laurent Tapie n’a pas caché sa colère: “Je trouve ça hallucinant qu’on ne reporte pas le procès de trois ou quatre mois. Physiquement, il ne va pas bien mais il tient le coup moralement. Il est extrêmement combattif et extrêmement fort ! C’est ce qui le fait tenir. Normalement avec son cancer, il tient seulement six mois mais là, ça fait trois ans”.

A lire aussi: Bernard Tapie souffre de deux nouvelles tumeurs : “Il veut sauver sa peau”

Source: Lire L’Article Complet