Luttant contre un double cancer depuis des années, Bernard Tapie peut toutefois compter sur le soutien de Brigitte Macron. Au micro de RTL, la Première dame a évoqué la maladie de l’ex-homme d’affaires.

Dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 avril, Bernard Tapie et sa femme Dominique ont été agressés et cambriolés au sein de leur domicile de Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne. Parmi les personnes à avoir appelé le couple, juste après le drame, pour leur témoigner leur soutien, il y avait Brigitte Macron. Ce vendredi 28 mai, la Première dame était en déplacement dans un collège de Ballancourt-sur-Essonne, en banlieue parisienne. Interviewée par RTL, elle en a profité pour parler de son ami, qui lutte toujours contre un double cancer de l’œsophage et de l’estomac.

“Il se bat tous les jours, donc je l’écoute”, a-t-elle déclaré en évoquant la maladie de Bernard Tapie, et surtout sa force de caractère à toute épreuve. “Je suis très admirative de ceux qui ne cèdent jamais. C’est le combat de sa vie et là, en ce moment, c’est difficile”, a affirmé Brigitte Macron auprès de nos confrères. Elle n’est pas la seule à se préoccuper de l’état de santé de l’ancien homme d’affaires. Il y a quelques jours, c’est le journaliste Franz-Olivier Giesbert qui donnait de ses nouvelles dans les médias. Il révélait que les tumeurs “ont été découvertes, coup de chance, à leur début” et précisait qu’en “ce moment, il subit donc des traitements”. “C’est urgent évidemment, il ne faut pas qu’elles se développent”, poursuivait ce proche de Bernard Tapie.

Un procès toujours d’actualité

Malgré sa maladie et sa récente hospitalisation, l’ancien propriétaire d’Adidas et du club de football de l’Olympique de Marseille doit toujours régler des comptes face à la justice. Pour rappel, celui qui est poursuivi pour escroquerie et détournement de fonds publics dans l’affaire de l’arbitrage du Crédit Lyonnais est contraint d’affronter son procès, puisque la Cour d’appel de Paris a refusé de le reporter. Hervé Temime, l’avocat de Bernard Tapie, a réagi auprès de LCI, jeudi 27 mai : “Je l’ai eu cet après-midi, il n’est pas du tout pessimiste, ni défaitiste. Tout ce qu’il est en train de subir, c’est dans le but d’aller mieux, ce qui semble tout à fait possible. Donc les nouvelles ne sont pas bonnes, mais elles ne sont absolument pas désespérées.”

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Source: Lire L’Article Complet