Les habitants du Petit-Pressigny sont sous le choc. Un portrait d’Axel Kahn qui se trouve dans un square à son nom, a été dégradé ce mardi 13 juillet. Une moustache et une barbe ont été dessinées au feutre noir sur le visage du défunt médecin.

Décédé le 6 juillet 2021, Axel Kahn est encore très présent dans les mémoires, notamment dans son village natal, Le Petit-Pressigny. En 2013, le scientifique y avait lui-même inauguré un square qui porte son nom. Au sein de la verdure, se trouve un petit banc où est accroché un portrait du médecin généticien juste au-dessus du dossier. Ce mardi 13 juillet, des habitants ont été horrifiés par des traces laissées sur la photo du défunt. En effet, les esquisses d’une moustache et d’une barbe ont été dessinées au feutre noir sur le portrait. Un geste qui a provoqué l’indignation générale, rapporte France 3 Centre-Val de Loire, à commencer par le maire du village : C’est inqualifiable, c’est une insulte à la personne, on est marqué par le manque de respect de ce geste”, s’est-il exclamé.

Médecin et scientifique reconnu, Axel Kahn était très aimé et admiré dans son village natal. La dégradation de son portrait n’est absolument pas prise à la légère. Pourtant, Jean-François Cron a décidé de ne pas déposer plainte pour l’instant : “Est-ce que c’est une personne qui a quelque chose à revendiquer contre monsieur Kahn ou contre la commune, ce sont des questions qu’on peut se poser mais au niveau des constatations, je ne porterai pas plainte en l’état, sauf s’il y a de nouveaux éléments“, a assuré le maire du Petit-Pressigny.

Le Petit-Pressigny : portrait dégradé d’Axel Kahn, indigne le maire et les habitants de son village natal https://t.co/jEsZJBG6ro pic.twitter.com/IUqD7OG8Ds

Le Petit-Pressigny toujours en deuil

La disparition d’Axel Kahn a été très douloureuse pour beaucoup de Français. Le médecin généticien avait fait le choix de partager ses derniers mois d’existence sur Internet et d’aborder sans tabou le sujet de la mort. Un parti-pris ayant permis d’accompagner certains jusqu’à leur dernier souffle. D’autres, n’ont, au contraire, pas apprécié cette approche “joyeuse” et l’ont même accusé d’avoir mis en scène sa mort. Rassurez-vous, le portrait dégradé sera vite nettoyé et les 340 habitants pourront à nouveau se recueillir sur le banc du square.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet