Lundi 26 avril 2021, Luc Ferry était l’invité de Claire Chazal dans Passage des arts sur France 5. L’occasion pour l’ancien ministre de la Jeunesse d’évoquer ses goûts artistiques mais aussi… de tacler les artistes qu’il “déteste” par dessus tout !

  • Claire Chazal

L’homme politique n’a pas sa langue dans la poche… et Claire Chazal en sait quelque chose. Lundi 26 avril 2021, Luc Ferry était invité dans l’émission Passage des arts sur France 5 pour défendre son nouveau livre sur l’environnement, baptisé Les Sept écologies. Si l’ex-compagne de Patrick Poivre d’Arvor a écouté avec passion la déclaration d’amour de Jack Lang à sa femme la semaine passée, l’ancien ministre de l’Éducation et de la jeunesse, lui, n’était pas d’humeur romantique. Après avoir balancé sur les mauvaises habitudes de sa fille pendant le couvre-feu dans C à vous le 12 avril 2021, l’invité de Claire Chazal a cette fois-ci fustigé la scène artistique contemporaine qu’il “déteste” au plus haut point.

“Ça impressionne les blaireaux !”

Alors que la présentatrice de Passage des arts interrogeait Luc Ferry sur l’art contemporain, ce dernier a fait savoir à quel point il désapprouvait ce courant artistique : “Ce n’est pas que je ne suis pas ‘absolument fan’, c’est que je déteste ça !” Surprise par la réponse de son invité, Claire Chazal riposte : “Et il s’en vante… C’est effrayant !” Au-delà de s’en vanter, Luc Ferry surenchérit : “Je pense que c’est à 99% une monstruosité de snobisme. Les gens sont obligés de dire que c’est grandiose parce que cela coûte très cher et qu’ils sont bluffés par le pognon. C’est tout !”, a balancé l’homme politique, soudainement interrompu par son hôte : “Arrêtez ! Taisez-vous !”, a-t-elle lancé, agacée.

Si Claire Chazal pensait le débat clôt, Luc Ferry s’est ensuite attaqué à Jeff Koons et sa sculpture implantée dans Paris en hommage aux attentats survenus en France en 2015 : “Quand on voit une espèce de truc ridicule de Jeff Koons, Balloon Dog, qui se vend 53 millions de dollars, les types se disent : ‘Ah bah si je ne trouve pas ça admirable, c’est que je suis un con !’ Il faut dire la vérité là-dessus. Ça se vend très cher, donc ça impressionne les blaireaux”, a laissé exploser Luc Ferry. “Disons que c’est un peu réducteur”, a tenté de rattraper Claire Chazal. Pour changer de sujet, l’ancien ministre de Jean-Pierre Raffarin a abordé le sujet de la musique : “Vous écoutez la musique contemporaine ? Un petit Boulez ?”, lui demande-t-il. Apaisée, elle répond : “C’est difficile Boulez.” Une perche tendue qu’elle a vite regrettée : “Ce n’est pas difficile Boulez… c’est inaudible !” Ça… c’est fait.

Source: Lire L’Article Complet