Alber Elbaz, créateur de mode et ex-directeur artistique de Lanvin est décédé ce samedi 24 avril, à l’âge de 59 ans.

A propos de


  1. Alber Elbaz

Connu pour sa touche de modernité apportée à Lanvin et sa personnalité bouillonnante, la mode perd un allié de taille. Ce samedi 24 avril, Alber Elbaz est décédé dans l’Hôpital Américain de Paris à seulement 59 ans, selon les informations dévoilées par le Women’s Wear Daily. La triste nouvelle a été confirmée par Johann Rupert, fondateur et président de Richemont, son collaborateur au sein de AZ Factory, son dernier projet :Je n’ai pas seulement perdu un collègue, mais aussi un ami très cher.” Les causes du décès n’ont pas été communiquées.

De 2001 à 2015, Alber Elbaz a donné un second souffle à la mode Lanvin. Celle-ci est devenue l’une des grandes maisons de mode parisiennes sous son impulsion, et c’est ainsi qu’il assoit sa réputation de designer iconique. L’aventure prend fin après trois saisons pour cause de licenciement. Pendant cinq ans, le créateur prend une pause. Ce n’est seulement qu’en janvier dernier qu’il revient sur le devant de la scène en présentant sa nouvelle griffe articulée autour de la mode inclusive : AZ Factory. Ce fut un grand privilège de regarder Alber dans sa dernière tentative alors qu’il travaillait à réaliser son rêve d’une “mode intelligente qui se soucie” de la femme, souligne Johann Rupert très ému.

You made us dream, you made us think, and now you fly. Love, trust and respect, always. ❤️ #alberelbaz pic.twitter.com/zW2McWMMNx

Une carrière digne des grands noms

De l’Israël où il passe son enfance, aux ateliers de créateurs de New York à Paris, Alber Elbaz était voué à devenir un nom dans le milieu de la mode. Il fait ses débuts aux côtés du couturier Geoffrey Beene. Mais c’est à Paris que son génie est apprécié. Après avoir pris la direction artistique de Guy Laroche, il reprend celle de la maison Yves Saint Laurent, un succès pour le créateur. Dans sa lancée, Alber Elbaz redonne ses lettres de noblesse à la griffe parisienne, Lanvin. Sa réputation de désigner iconique n’est plus à faire.

Crédits photos : abaca

Autour de

Source: Lire L’Article Complet