Alors que l’enquête autour de la mort d’Elisa Pilarski est toujours en cours, le rapport d’un expert canin pourrait déboucher sur une conclusion en défaveur du chien de la défunte.

Restez informée

Elisa Pilarski a-t-elle été tuée par son chien Curtis ? L’enquête autour de la mort de cette jeune femme a pris un tournant inattendu, ce dimanche 6 septembre, après des révélations rapportées par le JDD. Alors qu’elle promenait son canidé, un American Stafforshire, dans la forêt de Reitz (Aisne), la future maman, enceinte de six mois, avait succombé aux morsures “d’un ou plusieurs chiens”, selon le rapport d’autopsie, en novembre 2019. Les instigations sur les causes de ce drame patinaient depuis, sans que l’on sache si c’était son propre chien qui avait causé ces blessures mortelles, ou bien une meute de molosses faisant partie d’une chasse à courre. Deux camps s’opposaient sur cette zone d’ombre, avant l’intervention d’un expert canin, qui semble avoir enfin mis au débat plusieurs mois après le début de l’enquête.

Un chien au comportement agressif

Ce dernier, spécialiste des comportements animaliers, pense que le chien de la victime s’est bien retourné contre elle. Pour cela, il a convoqué le pitbull et son maître, Christophe Ellul, ex-compagnon de la défunte, pour étudier l’attitude de l’incriminé principal. Et le chien, qui a toujours vécu en cage, a mordu son maître devant lui, au point de lui arracher son pantalon. Il aurait également “déchiqueté une balle et sa laisse” et surtout “attrapé la belle-soeur d’Ellul et une autre personne”. Il n’en fallait pas plus pour que l’éducateur canin dresse un parallèle avec Elisa Pilarski, dont le corps a été retrouvé partiellement dénudé, son blouson rouge jeté à quelques mètres. Le chien “peut bien être à l’origine de l’accident et reste dangereux pour d’autres personnes”, a-t-il asséné en conclusion. Une nouvelle analyse comportementale ainsi que les résultats des analyses ADN sur 67 chiens, prévus ces prochaines semaines, devraient permettre d’identifier le ou les responsables de l’accident.

A lire aussi : Mort d’Elisa Pilarski : le comportement de son chien Curtis suscite l’interrogation

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet